SOUTENANCE DE THÈSE À L’UNIVERSITÉ D’ABOMEY-CALAVI : Félix N’Pocha décroche avec brio son doctorat en droit public

2 ans ago | Written by
22 493 vues
0 0

Il est désormais détenteur d’un doctorat en droit public. Félix N’Pocha, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a défendu brillamment sa thèse après plusieurs années de recherches. La soutenance publique a eu lieu le samedi 11 juin 2022 à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) en présence d’éminents enseignants d’universités, des parents et amis.

Réflexions sur la gouvernance financière des collectivités territoriales locales. C’est la thèse pour l’obtention du grade de docteur en droit public présentée par Félix Sabi-Kanni N’Pocha devant les membres du jury et un parterre d’invités. Le document de plus de 400 pages est sectionné en deux parties subdivisées en plusieurs séquences. En tant qu’administrateur local, l’impétrant a entrepris une recherche qui a s’est penchée sur la phase numéro 1 de la décentralisation au Bénin à savoir celle de 2001 à 2022, mais aussi de la nouvelle ère qui sépare les fonctions administratives des fonctions politiques.

Les observations des membres du jury et contributions de l’impétrant

La défaillance du système d’archivage des données dans les administrations communales est l’une des difficultés rencontrées par l’impétrant. L’adéquation entre la gouvernance locale et financière au Bénin, a été relevée par l’ancien Secrétaire Général de la mairie de Parakou.

Pour le Professeur Salifou Yonaba, agrégé de droit public à l’université de Ouagadougou au Burkina Faso et l’un des rapporteurs du jury, c’est un travail très intéressant qui apporte une plus-value pour la bonne gouvernance des collectivités territoriales locales au Bénin. Sur 77 arrêts de la Cour suprême, seulement 7 concernent les collectivités territoriales, fait remarquer Félix N’Pocha en réponse aux préoccupations des membres du jury. Aucune commune aujourd’hui au Bénin n’a un état réel de ses dettes, a-t-il déclaré.

Au terme de la présentation, le jury a accepté le travail et lui décerne le grade de docteur en droit public de l’université d’Abomey-Calavi. La thèse a été dirigée par le Professeur Nicaise Mede, directeur du Centre d’Études et de Recherches sur l’Administration et les Finances et le jury présidé par le Professeur Éloi Diarra, Professeur Émérite à l’université de Rouen en France.

S.A.A

Article Categories:
A la une · Décentralisation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru