SUITE A LA DEFALCATION SUR LES COMPTES DE CERTAINS ABONNES MOBILE MONEY EN 2020 : La ministre Aurélie Adam Soulé clarifie

3 ans ago | Written by
9 894 vues
0 0

Bonne nouvelle pour les citoyens béninois utilisateurs des services de mobile money. Désormais, il n’est plus possible pour un service mobile d’opérer directement des défalcations sur les comptes des abonnés sans l’autorisation de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste du Bénin (Arcep Bénin), après les autorisations reçues à la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao). C’est une mesure du gouvernement, suite à l’incident du 17 juin 2020, du réseau Mtn Bénin.

Ces clarifications ont été apportées par la ministre du numérique et de la digitalisation Aurélie Adam Soulé Zoumarou, aux députés, le jeudi 24 juin 2021, dans le cadre de la question orale avec débat, adressée par le parlementaire Rachidi Gbadamassi et 19 de ses collègues, au gouvernement A/S des défalcations opérées par ce réseau, sur le compte de certains de ses abonnés. Selon les propos de la ministre reportés sur le site du quotidien ‘’La Nation’’, l’incident concerne une offre relative au service à valeur ajoutée de l’émetteur de monnaie électronique Mtn Mobile money Sa. La ministre explique que le service offert par ce réseau bien qu’elle soit autorisée par la Bceao, doit recevoir l’homologation de l’Arcep avant sa mise en œuvre. Une obligation d’information qui cependant, n’a pas été respectée par l’opérateur de service financier. De même, les consommateurs en tant que bénéficiaire de l’offre devraient être informés, ce qui n’a pas été le cas, selon la ministre Aurélie Adam Soulé.

De nouvelles mesures prises

Ainsi, le gouvernement a pris des mesures conséquentes notamment, la régulation nécessaire à la mise en œuvre des services à valeur ajoutée des émetteurs de monnaie électronique sur les réseaux mobiles opérants au Bénin. L’Arcep a, dans ce cadre, adopté la décision n°220-321 du 10 novembre 2020 portant approbation du cahier des charges types fixant les conditions de fournitures des services à valeur ajoutée en République du Bénin. En application de cette décision, les émetteurs de monnaie électronique se doivent de déclarer leur service au niveau du régulateur qu’est l’Arcep. Par ailleurs, la ministre rassure que les opérateurs de services financiers Mtn mobile Money et Moov money ont déjà fait la déclaration exigée et signé le cahier de charges. « Pour compter de cette signature, aucune opération du genre ne peut être organisée sans l’approbation de l’Arcep Bénin après les autorisations obtenues à la Bceao », a fait savoir la ministre Aurélie Adam Soulé, qui ajoute plus loin que, les consommateurs sont désormais mieux protégés.

Elle a également apporté des éclaircissements sur les efforts du gouvernement en vue de l’amélioration de la qualité des services et d’une meilleure couverture du territoire en réseau 3 et 4G.

La ministre a, à travers ses différentes explications, satisfait le député Rachidi Gbadamassi, qui n’a pas manqué de féliciter les responsables du réseau Mtn qui n’ont pas perdu du temps à se conformer aux nouvelles mesures gouvernementales qui visent à satisfaire les consommateurs béninois.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru