USAGE INCONTRÔLÉ DES MATÉRIELS ROULANTS DE L’ÉTAT BÉNINOIS: Le gouvernement sonne le glas de l’incivisme

5 ans ago | Written by
13 931 vues
0 0

USAGE INCONTRÔLÉ DES MATÉRIELS ROULANTS DE L’ÉTAT BÉNINOIS

Le gouvernement sonne le glas de l’incivisme

Le gouvernement béninois veut mettre fin à l’usage incontrôlé et abusif des matériels roulants de l’État par certains fonctionnaires de l’administration. A cet effet, le conseil des ministres du mercredi 29 mai dernier s’est penché sur la question afin de réglementer la gestion du parc des véhicules et autres équipements matériels de l’État. C’était sous la présidence effective du chef de l’État Patrice Talon.

Wilfried AGNINNIN

La gestion faite des véhicules et autres équipements matériels de l’État laisse fortement à désirer. Depuis 1999 date à laquelle le décret régissant le parc automobile de l’État en République du Bénin est entré en vigueur, l’on constate avec amertume que ce règlement n’est pas du tout respecté. La principale cause évoquée par le gouvernement en conseil des ministres reste la non observance des dispositions ou du manque de rigueur dans la mise en œuvre de cette loi.
Ainsi, des dérives et abus de tout genre sont notés dans ce secteur depuis plusieurs années. Entre autres mauvaise gestion relevées au cours du conclave gouvernemental, l’utilisation fréquente de véhicules de fonction par des personnes non habilitées, l’attribution indue et de la circulation injustifiée de véhicules de service et l’emploi abusif de conducteur de véhicules administratifs. Au regard de toutes ces dérives, le gouvernement pense nécessaire faire la relecture de ce décret qui date depuis 20 ans afin de corriger les incohérences et imperfections laissées par ce décret. Cela permettra aussi, la rationalisation de la gestion du patrimoine de l’État.
Une nouvelle réglementation verra le jour pour pallier tous ces dysfonctionnements. Il faut noter que le nouveau décret qui sera mis en vigueur, prendra en compte le champ de la réglementation des engins à deux roues, groupes électrogènes, équipements de manutention et de travaux publics ainsi que autres équipements motorisés susceptibles d’être acquis ou loués par l’État.

Quotidien Daabaaru, leader de la presse écrite dans le septentrion

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru