10E EDITION DE LA SEMAINE DU CŒUR A PARAKOU : Une kyrielle d’activités prévue jusqu’au 7 novembre

11 mois ago | Written by
3 187 vues
0 0

« Utiliser le cœur pour se connecter ». C’est le thème de la 10ème édition de la semaine du cœur organisée à Parakou par les cardiologues du Borgou à travers la société béninoise de cardiologie dans le cadre de la journée mondiale du cœur célébrée le 29 septembre passé. Cette manifestation organisée en partenariat avec l’Organisation Non Gouvernementale (Ong) priorité santé vie international et dont le lancement officiel a eu lieu le mardi 28 septembre 2021, s’étendra jusqu’au 7 novembre 2021.

Ainsi, pendant plus d’une semaine, la cité des Koburu sera sur les feux des projecteurs avec à la clé, plusieurs activités autour du cœur, des communications sur les bonnes pratiques à adopter pour préserver le cœur mais aussi celle à éviter. Au titre des activités à mener, il est prévu une campagne de sensibilisation des différentes couches socioéconomiques de la population, des campagnes de dépistage, l’organisation d’un mini foire mettant en avant les produits de lutte contre les maladies cardiovasculaires sans oublier l’activité phare qui est la marche du cœur. A en croire le responsable du comité d’organisation Léopold Codjo, l’objectif de ces manifestations est de lutter efficacement contre les maladies cardiovasculaires.

Selon le site d’information “Ducoin Info”, le dépistage systématique des facteurs de risque cardiovasculaire réalisé en 2019 dans le cadre de la semaine du cœur, révèle 25,63% de surpoids, 17,47% d’obésité et 13,90% de pression artérielle élevée. De même, les statistiques rendus publics en 2017 par le comité d’organisation de la semaine du cœur, indique que sur 612 personnes dépistées, 6% s’adonnent au tabagisme, 48% de celles-ci font un excès pondéral. De même, 30% souffrent d’une pression artérielle élevée, 33% ont une dépendance à l’alcool et 6,4% souffrent d’une glycémie à jeun anormalement élevée. 18,6 milliards de personnes décèdent chaque année dans le monde suite aux problèmes cardiaques. D’où la nécessité s’intensifier la sensibilisation pour la protection de cet organe très primordial.

Samira ZAKARI

 

Article Categories:
A la une · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.