APRÈS AVOIR ÉLIMINÉ L’ORTB EN DEMI-FINALE : Il a fallu trois radios pour battre Daabaaru aux tirs au but . Deeman (22ans), Urban (19ans), Arzèkè (18ans) contre Daabaaru (5ans)

4 mois ago | Written by
5 660 vues
0 0

L’équipe du groupe de presse Daabaaru a affronté le collectif Deeman-Arzèkè-Urban Fm le mercredi 27 avril 2022 sur le terrain Abôrôsi pour la finale du tournoi inter-médias de la ville de Parakou. C’était une rencontre pleine d’émotions au cours de laquelle chaque équipe a sorti le grand jeu en déployant ses meilleurs joueurs sur l’aire de jeu. À la première mi-temps, les poulains du Président Directeur Général (Pdg) de l’entreprise de presse et de communication Bok, Barnabas Orou Kouman ont été moins productifs. Ainsi, l’équipe adverse a réussi à dominer celle de Daabaaru Fc en marquant le premier but.

À la deuxième partie du jeu, le capitaine Wahabou Issifou et ses coéquipiers ont produit un jeu plus intéressant que celle de la première période. Daabaaru Fc a pris la revanche en marquant deux buts avant d’être rattrapé par l’équipe mixte. Deux buts partout, c’est le score sur lequel a retenti le coup de sifflet final de l’arbitre central après le temps réglementaire.

Pour départager les deux équipes, le juge central les a appelées à la séance des tirs au but. Malgré les efforts fournis par Daabaaru Fc, le collectif Deeman-Arzèkè- Urban Fm s’est imposé au bout du suspense en marquant trois buts contre deux pour son challenger.

Pour le président du comité d’organisation de ce tournoi Hospice Hoyénou De Dravo, les deux équipes ont offert un très bon match. « Nous avons assisté à un très bon spectacle, un très bon match. Nous avons vu deux équipes qui voulaient coûte que coûte remporter le trophée et c’est pourquoi nous avons assisté à un très beau match qui s’est soldé par la séance des tirs au but. » a-t-il fait savoir. À l’en croire, les objectifs poursuivis par le comité d’organisation ont été atteints.

Présent à cette rencontre, le maire de Banikoara Bio Sarako Tamou, président de la formation de Bani Gansè Fc a apprécié à sa juste valeur cette initiative salutaire qui consiste à réunir les professionnels des médias autour d’un cuir rond. Tout en félicitant Daabaaru Fc pour sa belle performance malgré son échec, l’édile de la cité de l’or blanc pense qu’il n’y a pas de gagnant ni de perdant, c’est la presse du septentrion en général qui a gagné.

De son côté, Wahabou Issifou, Directeur de Publication (Dp) du quotidien Daabaaru et capitaine de sa formation, son équipe a fait un très bon match même s’ils n’ont pas pu remporter le sacre. « Je suis très très content de mes coéquipiers qui ont tout donné pour ce match. J’avoue que nous avons donné le meilleur de nous-mêmes jusqu’à la séance des tirs au but. La chance ne nous a pas souris », a-t-il apprécié.

Deeman (22ans), Urban (19ans), Arzèkè (18ans) contre Daabaaru (5ans)

Malgré la défaite de l’équipe de Daabaaru, ce jeune groupe de presse mérite des félicitations pour deux raisons. La première raison est que Daabaaru est un organe qui n’a que cinq ans d’existence alors que les trois radios constituées ont chacune au moins 18 ans de vie. Mieux, trois radios contre Daabaaru seul, cela paraît une compétition disproportionnée où l’ancienneté et le nombre n’ont pas été respectés. Alors, après avoir éliminé la chaîne mère, l’Office de Radiodiffusion et Télévision (Ortb) en demi-finale (2-0), il a fallu que trois radios s’associent pour battre Daabaaru en finale.

Félicitations à Daabaaru Fc !

Daniel KOUAGOU

Article Categories:
A la une · Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.