BÉNIN/APRÈS SON ARRESTATION POUR INCITATION À LA VIOLENCE : Habib Ahandessi présente ses excuses publiques

2 ans ago | Written by
20 029 vues
0 0

L’activiste politique Habib Ahandessi a été arrêté par les éléments de la police républicaine le vendredi 22 juillet 2022, dans la commune d’Abomey-Calavi alors qu’il effectuait son activité sportive matinale. Selon les informations, il aurait été arrêté suite à ses critiques conte la décision du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Alassane Séïdou interdisant la formation paramilitaire des « étudiants soldats » à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). Depuis sa cellule de garde à vue, l’ancien responsable étudiant connu sous le pseudo « Le Révolutionnaire » a présenté ses excuses publiques au gouvernement. Retrouvez ci-dessous l’intégralité de sa publication postée sur sa page Facebook.

Daniel KOUAGOU

🔴 EXCUSES PUBLIQUES DE
HABIB AHANDESSI DEPUIS SA CELLULE.

Mes excuses publiques au gouvernement

Moi, Habib AHANDESSI (Le Révolutionnaire pour les jeunes épris de paix et de justice), je présente mes excuses publiques au ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, monsieur Alassane Séidou, à tous les membres du gouvernement, au président Patrice Talon et au peuple béninois pour ma prise de position sur l’interdiction des activités paramilitaires à l’Université d’Abomey-Calavi.

Mon intention n’était pas de défier l’autorité du ministre, ni d’inciter à la violence et encore moins à une trouble à l’ordre public comme interpréter par des médias. L’objectif était de démontrer que sans ces démembrements des institutions universitaires, leurs décisions seront peu respectées. La manière d’exprimer cette opinion n’a pas été certainement bonne et c’est pourquoi je présente mes sincères excuses publiques au gouvernement.

Mieux, après maintes réflexion, j’ai fini par comprendre que l’objectif du gouvernement n’est pas de restreindre la liberté des étudiants ni de vi0ler les franchises universitaires mais plutôt de sécuriser l’université d’Abomey-Calavi dans un contexte d’attaques terr0ristes répétées dans notre cher pays le Bénin.

A cet effet, depuis ma cellule de garde à vue, j’invite les organisations estudiantines à protéger les intérêts des étudiants tout en respectant la décision du ministre Alassane Seidou. Toutes les autorités et étudiants du Bénin savent combien de fois je suis dévoué pour le militantisme estudiantin et prêt à poursuivre cette lutte dans le respect des textes en vigueur.

Vive les étudiants

Vive la lutte estudiantine

Vive le Bénin

Je vous remercie

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru