BEPC 2019 DANS LE BORGOU: Cissé, Toko et Biga ont donné le feu vert à Parakou

3 ans ago | Written by
5 532 vues
0 0

BEPC 2019 DANS LE BORGOU

Cissé, Toko et Biga ont donné le feu vert à Parakou

L’examen pour l’obtention du Bepc session de mai 2019 a été lancé le lundi 27 mai dernier sur toute l’étendue du territoire national. Dans le Borgou, c’est la première autorité du département, Djibril Mama Cissé qui a donné le top. Il était accompagné pour l’occasion du maire de la ville de Parakou, Charles Toko, le Directeur Départemental de l’Enseignement Secondaire Technique et de la Formation Professionnelle (Ddestfp), Hadir Biga et d’une forte délégation. C’est le Ceg Hubert Maga qui a été choisi pour ce lancement officiel.

Samiratou ZAKARI

Ils sont au total 19 166 candidats dont 10 626 garçons et 8 540 filles repartis dans 24 différents centres contre 22 centres l’année dernière. Pour le Ddestfp, la hausse observée au niveau du nombre de candidats pour le compte de cette année scolaire s’explique par l’effort déployer par le gouvernement surtout dans le sens de l’exonération des filles. « C’est une disposition qui a eu l’avantage de lutter efficacement contre la déscolarisation et la déperdition », a fait savoir le Ddestfp/Borgou. Par la suite, Hadir Biga a donné les raisons du choix porté sur le centre d’Hubert Maga pour le lancement officiel des épreuves dans le Borgou. « La particularité au niveau de ce centre est qu’il abrite une seule série qui est moderne court », a-t-il expliqué. Il faut dire que ce centre, accueille en son sein 1 312 candidats reparti dans 37 salles.

Le préfet Djibril Mama Cissé quant à lui, a pour commencer, remercié le gouvernement pour l’effort consenti pour la réussite de cette année scolaire qui s’est passée sans anicroche, mais également « les enseignants qui ont joué leur partition ». Il a exhorté les candidats à plus de sérénité et de concentration afin de donner le meilleur pour cet examen. « Les questions qui vous seront posées sont celles-là qui ont été apprises en classe et avec un peu de concentration, je crois que le candidat moyen pourra tirer son épingle du jeu au terme de ces compositions », a conseillé le préfet.

Le préfet du Borgou a, face à cet exploit, formulé le vœu que le département dont il a la charge soit classé parmi les meilleurs aux termes de ces compositions. Il faut rappeler qu’après le centre d’Hubert Maga, le Préfet et sa délégation se sont rendus au lycée des jeunes filles pour se rendre compte du déroulement de la composition dans ce centre.

Article Categories:
A la une · Actualité · Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.