APRÈS L’ARRESTATION DE CINQ DE SES COMPATRIOTES SUR LE SITE DU PIPELINE À SÈMÈ-PODJI : Le Niger veut suspendre momentanément le transit de son pétrole . Il réclame la libération de ses citoyens interpellés

5 jours ago | Written by
149 vues
0 0

 

La réaction du gouvernement nigérien ne s’est pas fait attendre après l’arrestation de 5 de ses compatriotes sur le site d’exploitation du pipeline à Sèmè-Podji. Il promet la suspension momentanée du transit de son pétrole par le site de Sèmè au Bénin si ces compatriotes ne sont pas relâchés.

En effet, c’est a travers une déclaration le jeudi 6 juin 2024, que le procureur spécial de la Criet Mario Metonou a annoncé l’arrestation de cinq nigériens sur ce site de pipeline. Il précise que ces derniers se sont introduits de façon frauduleuse avec de faux badges. «Au lieu d’emprunter l’entrée principale et de s’enregistrer à la guérite, ces personnes ont préféré utiliser une entrée dérobée située à l’arrière du site», a précisé le procureur. Cette interpellation intervient dit-il quelques jours après les préoccupations émises par le gouvernement au sujet de la sécurité sur le site.

Du côté nigérien, les autorités à travers le ministre du pétrole promet que « si jusqu’à 17h du jeudi 6 juin 2024, nos équipes ne sont pas libres de leurs mouvements, ils ne sont pas remis dans leurs fonctions d’inspecteurs de cette cargaison, nous allons arrêter la station initiale de Cotonou».
Dans ses propos relayés par Banouto, il insiste sur le fait que «non seulement le bateau ne pourra plus charger mais nous n’allons plus envoyer notre pétrole dans le pipeline jusqu’à ce que les béninois décident de respecter leurs engagements et jusqu’à ce que les partenaires chinois les amènent à respecter leurs engagements».

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Actualité · Internationale · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru