BORGOU/INAUGURATION DU CENTRE D’INCUBATION ARIZIKI À TINRÉ : La Fondation Hubi & Vinciane soutient l’entrepreneuriat des jeunes .Des programmes de mentorat et sessions de formation mis en place

12 mois ago | Written by
15 825 vues
0 0

Le mardi 14 mars 2023, la Fondation Hubi & Vinciane a procédé à l’inauguration de son centre d’incubation. Ce nouvel incubateur d’entreprises dénommé Ariziki installé à Tinré dans la commune de N’Dali, est le symbole d’une étape importante dans la mission de la Fondation de soutenir l’entrepreneuriat des jeunes dans le département du Borgou. Le centre a été officiellement mis en service par le représentant du préfet du Borgou Sanni Bio Bayé. La cérémonie s’est déroulée en présence de la Directrice Exécutive (De) de la Fondation Pascale Van Assche, du président du Conseil d’administration de la Fondation Gilles de kerchove, du directeur de la Coopération Pour un Impact Durable (Cpid) Ong, Adam Malla Issifou et gestionnaire du centre d’incubation Ariziki, du représentant de l’ambassadrice du Belgique au Bénin Martin Deroover, du Président du Conseil d’Administration (Pca) de la Cpid Ong Professeur Bertrand Sogbossi Bocco, de Daouda Saka Méré représentant des maires des communes d’intervention de la Fondation, des incubés, sans oublier les Partenaires Techniques et Financiers (Ptf). 

Wilfried AGNINNIN

L’incubateur Ariziki de la Fondation Hubi & Vinciane vise essentiellement à offrir un environnement de travail collaboratif, stimulant et inspirant aux entrepreneurs de différents secteurs prioritaires ayant un caractère durable et innovant notamment l’agrobusiness, les nouvelles technologies, le numérique et le tourisme. Ce joyau de 234 m² bâti sur une superficie de 1,6 hectare va aider les entreprises naissantes à réussir.

Selon le directeur de la Coopération Pour un Impact Durable (Cpid) Ong Adam Malla Issifou et gestionnaire du centre d’incubation Ariziki, des programmes de mentorat d’une durée de 1 à 3 ans et des sessions de formation sont mis en place pour aider les entrepreneurs à acquérir les compétences et les connaissances dont ils ont besoin pour mieux émerger. « Nous allons travailler en étroite collaboration avec les autres acteurs de l’écosystème entrepreneurial local pour garantir que notre incubateur réponde aux besoins des entrepreneurs », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Pascale Van Assche a souligné que la Fondation Hubi et Vinciane travaille depuis 40 ans dans les communes de Tchaourou, Parakou et N’Dali précisément dans le domaine de l’éducation, de l’agriculture écologique et de la santé. « Dans l’ambition de faire mieux et aider la jeunesse de nos communes d’intervention et du septentrion en général, nous avons décidé de créer ce centre d’incubation Ariziki, car, nous sommes conscients que l’entrepreneuriat est une alternative pour remédier aux problèmes du chômage et de sous-emploi des jeunes », croit savoir la Directrice Exécutive (De) de la Fondation Pascale Van Assche. En abondant dans le même sens, le président du Conseil d’Administration de la Fondation Gilles de Kerchove, a fait savoir que ce centre a pour vocation d’aider les jeunes à créer leurs propres entreprises, d’accueillir des formations sur l’entrepreneuriat et de gérer des projets d’entreprises innovantes.

En prenant la parole, le représentant de l’ambassadrice de Belgique au Bénin Martin Deroover, a salué les actions de la Fondation au Bénin depuis 40 ans. Il a exprimé la disponibilité de l’ambassade à soutenir les activités de la Fondation notamment l’entrepreneuriat des jeunes. En s’inscrivant dans la même logique, Daouda Saka Méré représentant des maires des communes d’intervention de la Fondation, a souhaité que la Fondation ne s’arrête pas en si bon chemin. Le Président du Conseil d’Administration (Pca) de la Cpid Ong Professeur Bertrand Sogbossi Bocco, pense que l’Université de Parakou et l’incubateur Ariziki sont dans la même dynamique de trouver des solutions aux problèmes du chômage des jeunes. C’est pourquoi, ils comptent travailler main dans la main.

Procédant à la mise en service du centre, le représentant du préfet du Borgou Sanni Bio Bayé a salué cette initiative de la Fondation qui s’inscrit dans la vision du gouvernement béninois. Il a invité les jeunes du Borgou et du septentrion en général à saisir cette opportunité.

Il faut souligner que l’occasion était également saisie pour lancer officiellement les activités de la Coopération Pour un Impact Durable (Cpid) Ong.

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru