BORGOU/SENSIBILITÉ AUX CONFLITS, COHÉSION SOCIALE ET PAIX : L’Adécob décroche un partenariat auprès de la Fondation PeaceNexus . Une feuille de route établie

1 semaine ago | Written by
42 vues
0 0

Le mardi 14 mai 2024, l’Association pour le Développement des Communes du Borgou (Adécob) est officiellement entrée en partenariat avec la fondation PeaceNexus. C’est à travers un atelier de lancement qui s’est déroulé au siège de l’association à N’Dali. Le principal axe de ce partenariat prend en compte l’intégration de la sensibilité aux conflits dans la gouvernance de l’Adécob, la sensibilité au contexte, à la cohésion sociale et à la paix. Des recommandations ont été faites pour le renforcement de ce partenariat.

Wilfried AGNINNIN


L’Adécob et la Fondation PeaceNexus se donnent la main pour faire face aux questions de cohésion sociale, des conflits et de paix dans les communautés du département du Borgou. C’est d’ailleurs tout le sens a donné à ce partenariat bilatéral qui vient d’être acté. L’atelier organisé à cet effet, a permis de connaître les besoins réels et les potentialités des communes de l’Adécob.
Pour le Directeur de Programme Afrique de l’Ouest de la Fondation PeaceNexus Aliou Demba Kebe, le lancement de ce partenariat permet de «découvrir ce que vous êtes en train de faire. Il y a beaucoup de richesse dans ce que vous faites. Nous allons travailler ensemble afin d’améliorer et d’accompagner l’existant». De son côté, la responsable sensibilité aux conflits de la Fondation PeaceNexus Héloïse Heyer, a exprimé son accompagnement pour l’atteinte des objectifs. «En tant que Fondation, nous accompagnons les organisations suivant les objectifs qu’elles-mêmes se fixent. Le but de l’atelier, c’est de comprendre ce qu’Adécob souhaite faire dans l’agenda de la cohésion sociale dans le cadre de leur mission avec les communes. Nous on va définir avec elle, une feuille de route qui va nous permettre d’ajuster l’accompagnement», a-t-elle fait savoir.

Le représentant du préfet du Borgou Zakari Adam, a tout d’abord remercié la Fondation PeaceNexus pour avoir choisi l’Adécob parmi tant de candidatures soumises. «Nous sommes en proie à des conflits soit liés à l’élevage, soit liés à la gestion même de la terre c’est-à-dire des conflits domaniaux», a-t-il fait remarquer. Il a félicité les responsables de l’Adécob qui ont travaillé d’arrache-pied pour pouvoir décrocher ce partenariat bilatéral gagnant-gagnant.
En procédant au lancement officiel de l’atelier, le Président de l’Adécob, maire de Kalalé Tidjani Bani Chabi a notifié que ce nouveau partenariat apportera une impulsion nouvelle au dynamisme de l’Adécob. A l’en croire, il «permettra d’aider les communes du Borgou à fournir des services de qualité à la population et à assurer sa sécurité contre l’instabilité d’une manière flexible et adaptable». Pour le Président Tidjani Bani Chabi, c’est une opportunité pour l’Adécob d’avoir décroché ce partenariat. Il a, par ailleurs, rassuré de l’engagement des différentes parties prenantes de l’Adécob «dans cette nouvelle expérience de partenariat de développement international de PeaceNexus pour donner pleine vie à ce partenariat et répondre aux attentes des populations au plan local».

Il faut rappeler que la Fondation Peace-Nexus travaille dans plusieurs pays du monde et en Afrique de l’ouest dont le Bénin, le Sénégal, le Niger, le Burkina-Faso. Elle a pour but de promouvoir la paix par le biais de contributions interdisciplinaires, coordonnées et durables dans la résolution et la prévention des conflits dans les régions de crise.

Article Categories:
A la une · Actualité · Décentralisation · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru