FRONTIÈRE BÉNIN-NIGÉRIA : Pour 200 Naïra, un militaire nigérian tue deux béninoises dont un bébé

11 mois ago | Written by
63 813 vues
0 0

La situation était tendue le lundi 20 mars 2023, à Néganzi dans l’arrondissement de Basso, commune de kalalé. Elle a causé deux morts et un blessé, tous des béninois au poste de sécurité de la frontière Nigéria-Bénin, sur l’axe Néganzi-Babana. Selon les informations de la radio locale de Kalalé Gbassi Fm, il s’agit d’un agent des forces de l’ordre du Nigéria installé à ce poste de contrôle qui aurait fait usage de son âme sur trois citoyens béninois. « L’agent de sécurité aurait demandé une rançon de 200 Naïra au citoyen béninois qui n’a pas voulu payer, estimant avoir déjà payé à l’entrée du territoire nigérian. Ne voulant plus payer une deuxième fois ladite somme, le sieur Alassane Mohamed aurait démarré sa moto pour rejoindre Néganzi. C’est ainsi que l’agent de sécurité du Nigéria aurait ouvert le feu sur ce dernier qui a remorqué une femme avec son bébé au dos », rapporte la source.

Ainsi, l’enfant, atteint à la tête rend l’âme. La femme transportée d’urgence au centre de santé de Néganzi a aussi succombé aux blessures. Le conducteur de moto, a été référé d’urgence à l’hôpital Sounon Séro de Nikki pour des soins intensifs.

Actuellement les autorités jouent à la carte d’apaisement.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Internationale

Comments

  • Ceci n’est pas pour la première fois. Les Nigérians à frontière ne considère pas les béninois. Quand ils entrent chez nous , nous les considérons comme frères. Pourtant Samia- Babana sont des boo comme Segbana- Kalalé et encore même famille. Le roi de babana(Nigéria)est de basso (Bénin). Il faut que les autorités jouent beaucoup à niveau. Sinon le pir arrive ce qu’on ne souhaite pas frères consanguins.

    Salif François Kilaou 21 mars 2023 12 h 30 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru