CHARGEMENT HORS PARC À PARAKOU : L’autorité du Maire Zimé Chabi défiée et les usagers mis en danger . Le phénomène criant à la gare routière d’Albarika

2 mois ago | Written by
419 vues
0 0

 

Le chargement hors parc est le non-respect de l’espace donné aux conducteurs de taxis et autres transporteurs pour faire le chargement. Cet acte qui est d’ailleurs interdit par les autorités a toujours la peau dure dans les gares routières de la ville de Parakou. Malgré les nombreuses sensibilisations et répressions, certains conducteurs de taxis et de bus continuent toujours par tenir tête au Maire Inoussa Zimé Chabi. Le phénomène est criant à la gare routière d’Albarika et met en danger les usagers de ce lieu. Face à ces récidivistes, les autorités sont invitées à corser les sanctions.

Christian OTCHO (Edt Cfoman-Daabaaru)

Le chargement hors parc dans la ville de Parakou persiste. Les efforts des autorités pour faire respecter la loi semblent être un coup d’épée dans l’eau. Plusieurs raisons justifient ce comportement des chauffeurs.

Selon le coordonnateur du parc Nima Imorou Raïmi, « ces chauffeurs sont pressés, en oubliant que c’est leur vie et la vie des citoyens qu’ils mettent en danger ». Idrissou Hassimiou, chef parc adjoint des petits véhicules de la gare routière d’Albarika a martelé « qu’il y a certains clients qui ne veulent pas rentrer dans le parc, ce qui n’est pas une raison pour faire de chargement hors parc. Mais quand tu cherches à les ramener à la bonne conduite, c’est toi qui es mauvais. Les matins à 5h, 6h les bus font leur stationnement en pleine voie principale ce qui n’est pas normal ». Pour les riverains, ce qui se passe à la gare routière d’Albarika est déplorable. Les petits véhicules et les bus ne font que créer des accidents chaque jour. « Il arrive des fois que les voyageurs soient agressés par les soi-disant racoleurs. C’est avec agressivité on t’arrache le sac, parfois cela fait tomber les zémidjans avec les voyageurs sur la voie principale inter-état de la gare routière d’Albarika. Des fois, les clients sont blessés. La belle preuve, regardez, ce sont eux qui m’ont fait tomber, je passais quand ils ont ouvert leur portière et cela m’a fait tomber. Quand ils voient que les contrôles commencent, ils respectent mais quand on laisse un peu ils recommencent encore », se désole Missibaou Ague, conducteur de taxi-moto.

Des actions de sensibilisation menées
Le coordonnateur du parc a fait savoir qu’ils sont en collaboration avec la mairie et la police républicaine afin de ramener ces chauffeurs à la raison. « Nous faisons les efforts nécessaires pour que les conducteurs comprennent. Et en dehors des répressions de la police, nous organisons également des réunions entre nous toujours dans l’optique de se conformer au dispositif mis en place par la mairie » a-t-il affirmé avant de demander aux conducteurs d’être patients et ne pas être pressés pour prendre la route car, « qui va lentement va sûrement ».

De son côté, Amadou Gankou, le chef contentieux du Syndicat National des Cars-Autocars du Bénin (Synacab) section Parakou a souligné que « Présentement avec l’appui des autorités municipales, de la police républicaine et avec la collaboration des syndicats, nous pensons que l’affaire de chargements hors parc a diminué. Mais on dit souvent qu’il y a toujours des brebis galeuses qui difficilement entendent ce qu’on dit ». Il a ajouté « qu’il y a des sensibilisations qui sont faites, au niveau des conducteurs, des promoteurs et au niveau des clients. Nous sommes en train et tant qu’il reste à faire rien n’est fait ». Amadou Gankou n’a pas manqué de formuler quelques doléances aux autorités municipales et aux conducteurs qui continuent de faire les chargements hors parc. « Je demande aux autorités de multiplier les séances de contrôle dans les gares routière de Parakou afin de décourager les chauffeurs indélicats », a-t-il souhaité avant de demander aux conducteurs de venir à chaque fois faire leurs chargements à l’intérieur de l’auto-gare.

A travers un communiqué en date du 28 février 2024, le maire de la ville de Parakou Inoussa Zimé Chabi avait annoncé des patrouilles mixtes contre les récidivistes de chargement hors parc. L’autorité municipale a déploré le comportement de certains conducteurs de taxis interurbains qui s’adonnent à des chargements hors parc. Des attitudes qui, selon le maire, perturbent l’aboutissement du processus de modernisation des gares routières d’Albarika, d’Okédama, de Kabo et de Guèma.

Une nouvelle réaction des autorités est attendue.

Article Categories:
Actualité · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru