CLÔTURE DE LA SESSION DU CTI DU PROGRAMME AGORA À N’DALI : Sécurité, changement climatique et infrastructures ont retenu les attentions

1 an ago | Written by
9 661 vues
0 0

Les rideaux sont tombés le jeudi 22 juin 2023 sur la session spéciale du Comité Technique Interdépartemental (Cti) du programme d’Appui à la Gouvernance Locale et au Renforcement de l’Attractivité Territoriale (Agora). Pendant trois jours, les différents acteurs venus des quatre départements du nord-Bénin se sont appropriés les orientations générales du programme et ont pris connaissance des activités menées depuis le démarrage du programme par les partenaires de mise en œuvre. Ils ont également échangé sur certaines thématiques clés du programme. Les participants sont repartis du Centre Le Rucher de Komiguéa dans la commune de N’Dali satisfaits.

Wilfried AGNINNIN

Du processus d’élaboration à la mise en œuvre du Plan Local de Sécurité (Pls), du Plan Communal de Contingence (Plc), de l’état des lieux des infrastructures dans le Borgou, du renforcement du partenariat public-privé rien n’a été occulté. Ce programme financé par la Coopération Suisse au Bénin œuvre pour la mise en place d’un environnement qui favorise l’attractivité territoriale et le développement économique local.

Le Préfet de l’Alibori Mohamed Bellot Ky-Samah Président du Cti a remercié les participants pour leur assiduité au cours de la session. Selon le Président du Cti, à l’issue de cette session, les questions de développement local dans les 27 communes des quatre départements du nord-Bénin seront dynamisées. « A l’unanimité tous les participants ont exprimé leur satisfaction au regard des différentes thématiques abordées. On a tout fait pour aller de l’avant afin que ce programme puisse combler les attentes des populations à la base. Toutes les communications présentées vont dans le sens de la bonne gouvernance.», a-t-il notifié.

En prenant la parole, le Chef Domaine Gouvernance 2 Éducation de la Coopération Suisse Florian Braendli, s’est réjoui des résultats déjà obtenus par le programme Agora. Il a rappelé que des recommandations ont été formulées pour plus de résultats. Le Directeur du Consortium Particip-Reid René Madrid opérateur de mise en œuvre du programme, a également remercié les parties prenantes pour la qualité des débats au cours de la session.

Appréciations de quelques participants

Pour le maire Bio Sarako Tamou de Banikoara, cette session spéciale vient à point nommé, car, elle a permis de passer au scanner les sujets de développement économique local, du partenariat public-privé, du Plan Local de Sécurité (Pls) et surtout de l’extrémisme violent. « La session a été bénéfique d’autant puisqu’elle nous a permise d’échanger sur des thématiques phares qui influencent le développement de nos localités. Les débats ont été très fructueux sur la thématique de sécurité notamment l’extrémisme violent qui est une question transversale. », s’est-il réjoui.

Le maire de Kandi Zinatou Alazi Osséini pense que cette session permettra d’améliorer la mobilisation des ressources propres dans les communes et de trouver des voies et moyens à la question de la sécurité qui se pose aujourd’hui avec acuité. En abondant dans le même sens, le maire Seydou Bary Tidjani de Gogounou et Président de l’Association Pour l’Intercommunalité dans le Département de l’Alibori (Apida) a apprécié les débats sur le changement climatique.

De son côté, le Directeur Exécutif (De) de l’Association des Communes de l’Atacora et de la Donga (Acad) a déploré le non fonctionnement en bonne et dûe forme des Comités Locaux de Sécurité (Cls) dans les communes. Pour renverser la tendance, des solutions ont été trouvées pour le fonctionnement durable des Cls qui permettront aux autorités d’anticiper sur les éventuels cas d’insécurité dans les communes.

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru