CONVOCATION DU GROUPE PARLEMENTAIRE  »LES DÉMOCRATES » À LA COUR CONSTITUTIONNELLE : Nourénou Atchadé fustige les agissements de la mouvance •« Nous n’avons pas violé la constitution», affirme-t-il

1 an ago | Written by
36 070 vues
0 0

La Cour Constitutionnelle a écouté le groupe parlementaire  »Les Démocrates » dans la matinée du mardi 23 mai 2023, après la plainte du Bloc Républicain et de l’Union Progressiste Le Renouveau. Cela fait suite au refus de siéger au sein des bureaux des commissions permanentes, décidé par les députés du parti  »Les Démocrates ». L’Honorable Nourénou Atchadé, Président du groupe parlementaire a donné la position de sa formation dans cette affaire.

Devant les sept sages, l’élu de la neuvième législature, Nourénou Atchadé, Président du groupe parlementaire de la minorité est allé contre les allégations de ses confrères de la mouvance présidentielle. Suite à la convocation de députés du Br et de l’Up le Renouveau, Nourénou Atchadé a déclaré que « l’intention de nos amis (députés Br et Upr ndlr) est fausse et infondée. Nous n’avons pas violé la constitution». Malgré le refus de son groupe de siéger au sein des bureaux des commissions permanentes de l’Assemblée Nationale, Nourénou a martelé qu’ils ne s’opposent pas à la décision de la Cc. « Nous ne nous sommes pas non plus opposés à une décision de la cour, car la cour constitutionnelle ne nous a pas intimé l’ordre d’occuper obligatoirement les postes de Secrétaire dans les commissions» a précisé l’homme, selon le média en ligne  »Djarobi ».

En effet, pour la première fois, les députés du parti  »Les Démocrates » avaient refusé de siéger dans les institutions permanentes de l’An, parce qu’ils avaient déprécié les postes à eux réservés. De ce fait, ils ont porté un recours à la Cc. C’est ainsi que la Cc a ordonné une nouvelle élection, sauf au poste de président dans les différentes institutions. Une chose qui n’a pas été du goût de ces derniers, qui ont décidé une fois de plus, de rejeter tout simplement les différents postes réservés. C’est ce qui a justifié la plainte des députés des deux partis de la mouvance auprès de la Cc.

Il faudra encore attendre quelques jours pour connaître la suite de l’affaire, puisque la séance a été suspendue et renvoyée au 13 juin prochain.

Florent YAMA

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru