COVID 19 EN CHINE: Damien Tiando un jeune béninois au premier rang de la lutte

3 ans ago | Written by
15 606 vues
0 0

Quelques matériels sanitaires réceptionnés

Un an après son apparition à Wuhan en Chine, le coronavirus à très vite envahi le monde entier, avec toutes les conséquences qui s’en suivent jusqu’à cette date. Dans la ville de Wuhan, épicentre de la pandémie, un jeune béninois, Damien Tiando, se fait illustrer par son courage, sa créativité et son grand esprit d’intégration.
Le jeune étudiant de l’Université de Parakou, Comédien de la troupe « Tôgè et Antonnin » Aujourd’hui Doctorant de l’ « University of Geosciences (Wuhan) CHINE avec son Club International de bénévoles « Iron Man » a su hisser haut le drapeau du Bénin pendant la grande phase de lutte contre de cette pandémie qui continue de secouer le monde.
Votre journal a rencontré le fils de Tiando en Chine. Notre Rédaction revient sur L’aventure de Damien Tiando et le « Iron Man Club », un an après l’apparition du virus meurtrier. Une histoire contée par le compatriote béninois lui-même.

« Je suis tombé une fois sur un dicton en étudiant le chinois : « Si vous accumulez vos forces, vous serez invincible; si vous êtes sage, vous réussirez ». Je ne l’avais pas bien compris auparavant, mais grâce à cette expérience, j’en suis venu à apprécier sa signification. Si nous faisons face aux difficultés ensemble, il n’y a pas de problème qui ne puisse être résolu. Pendant la pandémie de Covid-19, je suis resté à Wuhan et j’ai organisé une équipe internationale de service volontaire appelée «Iron Man» avec des membres de l’équipe de 13 pays, dont le Nigeria et la Tanzanie, le Bénin mon pays inclus bien sûr. Nous avons livré des repas en pleine crise, de la nourriture et des fournitures chaque jour par bon ou mauvais temps. Nos cibles, les enseignants et plus de 400 étudiants internationaux au cours de cette rude période. Bien que le travail soit très fatigant, nous avons continué parce que le geste était essentiel surtout par temps de confinement. ce que nous avons fait était significatif pour les étrangers et les peuples d’accueil.

L’histoire est que, un 25 janvier, en pleine pandémie, mes parents m’ont appelé (Tout en larmes) et m’ont demandé de trouver un moyen pour rentrer au bercail. Après avoir raccroché le téléphone, j’étais déchiré entre l’envie de rentrer et le devoir de rester à Wuhan, une ville à l’époque risquée, côté sanitaire. D’une part, je ne voulais pas que ma famille s’inquiète pour moi. D’autre part, j’avais vécu à Wuhan pendant six ans et Wuhan était comme une ville natale pour moi, une partie de moi. Si je revenais, comment pourrais-je être heureux alors que ma «ville natale» souffrait ? Ne sachant pas exactement quoi faire, j’ai décidé de me promener sur le campus. Là, j’ai vu des enseignants occupés à organiser nos besoins quotidiens. Les professeurs n’avaient pas peur et ils accompagnaient les étudiants internationaux à l’heure des réunions de famille. À ce moment, j’ai mis fin à mes hésitations et j’ai décidé de rester pour protéger notre maison commune.
J’ai contacté 22 autres étudiants internationaux. À ma grande surprise, tout le monde a accepté de participer sans hésitation. Notre équipe a été nommée d’après le super-héros Iron Man en hommage à la bravoure et à la persévérance du personnage face à l’adversité.

Je suis allé à la croisière Guqin Terrace et Zhiyin lorsque la situation s’est améliorée. J’ai pris des photos de Wuhan animée. Des images que j’ai partagées avec ma mère qui est loin, très loin au Bénin. Avec la calligraphie que j’ai apprise, j’ai écrit une « bénédiction » à la Chine et à Wuhan !

Nos efforts n’ont pas été vains. « Iron Man » dans un élan de solidarité et de fraternité a énormément contribué à vaincre le Coronavirus. Un acte salué et reconnu officiellement par l’Etat Chinois de même que la communauté internationale.

Partout où nous sommes, nous pouvons lutter contre la Covid 19. Peuple du Bénin et d’ailleurs, Ensemble, nous sommes encore plus forts !

Source : AAA

Article Categories:
A la une · Internationale · Social

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru