EDITO : La mafia !

3 ans ago | Written by
12 240 vues
0 0

 

Une affaire de 39 hectares ébranle le milieu politique depuis lundi 07 décembre 2020. Un gros de dossier pour les éléments du parquet du tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi qui n’ont eu d’autres choix que d’imposer la peine privative de liberté aux prévenus mis sous mandats de dépôt.

Beaucoup ont très tôt fait de coller cette détention momentanée à un règlement de compte politique. En effet, à l’issue des élections communales et municipales dernières, les chefs d’arrondissements de la cité dortoir d’Abomey-Calavi ont tous été reconduits. Un guet-apens, qui selon les internautes relèvent de la haute politique.

La mafia foncière, véritable taxe de thé des autorités administratives de la commune d’Abomey-Calavi connaît désormais un lendemain cauchemardesque. L’arrivée de l’équipe conduite par le magistrat Aubert Kodjo change visiblement les choses dans la commune. Réputés être les terreaux de la mafia foncière, les propriétaires terriens pourront désormais souffler un ouf de soulagement.
Reconduits, il y a seulement six mois à la tête de leurs arrondissements, l’étau se resserre contre ces élus communaux. Les pratiques politiciennes semblent trouver un ancrage dans cette affaire de 39 ha. Les différents chefs d’accusations témoignent déjà d’une saga juridico-politique soigneusement ressortie. La saignée est profonde et ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Spero A. AKOVOGNON

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru