ÉDITO : Le requiem de l’opposition

5 ans ago | Written by
16 284 vues
0 0

ÉDITO

Le requiem de l’opposition

L’opposition béninoise perd de plus en plus tout espoir en ce qui concerne son existence sur l’échiquier politique nationale. La dernière sortie de Donklam Aballo sur la chaîne Sicca Tv résume clairement la situation actuelle de l’opposition.
De l’analyse du porte-parole du parti Union Sociale Libérale (Usl) de Sébastien Ajavon, il ressort que le président Patrice Talon a toutes les armes pour achever l’opposition. Puisqu’avec la configuration de cette Assemblée nationale, bientôt lors du renouvellement des institutions constitutionnelles, l’exécutif aura totalement la main mise sur tout. Dans cette situation, quelle que soit l’issue des négociations qui sont annoncées par le président de la République, l’opposition est vouée à une disparition totale pour laisser place aux partis qui font allégeance au prince.
Alors pour ressusciter l’opposition, la seule solution serait de balayer cette Assemblée nationale et reprendre les élections sur de nouvelles bases permettant à tous les partis de participer avec la même chance. Or, pour l’heure, cette exigence paraît utopique au vue de ses éventuelles répercussions socio-économiques. De plus, cette option n’arrange aucunement le chef de l’État et sa troupe, donc elle a moins de chance pour être adoptée.
Pour l’heure, l’on ne peut que chanter le requiem de l’opposition en espérant peut-être un miracle ou la naissance d’une véritable nouvelle opposition.

Edouard ADODE

Article Categories:
A la une · Actualité · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru