SENSIBILISATION DES POPULATIONS SUR L’ÉGALITÉ DES SEXES DANS L’ACCÈS AU FONCIER POUR UNE AGRICULTURE DURABLE: Propfr et Prosol/Giz offrent une tribune aux femmes de Bembéréké

4 ans ago | Written by
13 192 vues
0 0

SENSIBILISATION DES POPULATIONS SUR L’ÉGALITÉ DES SEXES DANS L’ACCÈS AU FONCIER POUR UNE AGRICULTURE DURABLE

Propfr et Prosol/Giz offrent une tribune aux femmes de Bembéréké

En prélude à la célébration de l’édition 2020 de la Journée Internationale de la Femme (Jif), le projet de Promotion d’une politique Foncière Responsable (Propfr) et celui de la Protection des Sols (Prosol) de la coopération allemande (Giz) ont organisé le samedi 7 mars dernier une émission interactive sur les ondes de la radio Nonsina de Bembéréké. Cette émission qui s’est déroulée autour du thème, « égalité des femmes et des hommes dans l’accès au foncier pour une agriculture durable » a permis de mieux éclairer la lanterne de la population de Bembéréké et environs sur cette problématique. Elle a connu la participation du chef service affaires domaniales et environnementales de la mairie de Bembéréké Nasser Lafia Saka, Fouléra Ourou Gando, Gnondouwé Bio Séro et Adamou Rafiou avec l’intervention téléphonique d’une vingtaine d’auditeurs.

Edouard ADODE

La lutte contre la faim et la pauvreté passe inéluctablement par la sécurisation et la fertilisation des terres rurales. C’est d’ailleurs ce qui justifie les multiples actions des projets allemands Propfr et Prosol qui œuvrent inlassablement dans plusieurs communes du Borgou pour un monde sans faim. Alors, pour plus d’impacts et plus de résultats, la question de l’égalité des sexes dans l’accès au foncier rural pour une agriculture durable est préoccupante. Et c’est pour mieux éclairer la lanterne des populations de leurs zones d’intervention que ces deux projets se donnent la main pour travailler en synergie.
Ainsi, le samedi 7 mars dernier le Propfr et le Prosol ont initié une émission interactive qui a été diffusée sur les ondes de la radio Nonsina de Bembéréké. Pendant plus d’une heure, Nasser Saka Lafia, Fouléra Ourou Gando, Gnondouwé Bio Séro et Adamou Rafiou ont expliqué en langue Baatonu les avantages liés à la sécurisation des terres promue par le projet Propfr et la fertilisation de ces terres selon les bonnes pratiques de Gestion Durable des Terres (Gdt) promues par Prosol dans l’égalité des sexes.
Au cours de cette émission, Gnondouwé Bio Séro paysanne la cinquantaine environ a rappelé qu’ « au vue de la loi l’homme et la femme ont les mêmes droits. L’homme est cependant le chef de la femme puisque Dieu lui-même a dit que l’homme est la tête et la femme une aide. Ainsi, nous devons marcher d’un même pas tout en les honorant, en leur obéissant et les informant de tout ce que nous devons faire ». Elle a d’ailleurs constaté que la situation des femmes dans la commune de Bembéréké s’améliore de plus en plus grâce aux diverses actions menées dans ce sens par ces deux projets. Cependant en ce qui concerne l’accès à la terre, elle déplore que certains hommes aient tendance à attribuer des terres infertiles aux femmes qui en réalité contribuent énormément à l’épanouissement des familles grâce à leur labeur.
Ces propos sont renchéris par Fouléra Orou Gando Mama conseillère communale qui a invité les hommes et les femmes à plus de dialogue sur les sujets de développement. Car il est inconcevable de continuer à réduire la femme aux travaux domestiques.
Quant au C/Sade de la mairie de Bembéréké, il a salué les efforts des deux projets de la Giz qui progressivement agissent pour le changement de mentalité au sein des populations de Bembéréké. Par ailleurs, il a rassuré les femmes de ce que même si les hommes peinent, pour le moment, à leur donner des terres fertiles, qu’elles ont désormais le projet Prosol qui est bien disponible à ressusciter ces terres mortes grâce aux bonnes pratiques de Gestion Durable des Terres. Mais avant, elles doivent se rapprocher de la mairie pour des formalités de sécurisation de ces terres afin de bien en jouir en toute quiétude.
Adamou Rafiou a rappelé aux auditeurs six leçons que le Prosol donne aux paysans à cet effet. Entre autres leçons, les auditeurs ont retenu, l’adéquation de la nature du sol avec la semence, comment gérer les cours d’eau qui traversent les champs, comment varier les semences en gardant la terre bonne.
A l’ouverture de l’antenne aux auditeurs, plusieurs réactions ont été enregistrées de partout. Ainsi, au moment où certains auditeurs saluaient la pertinence des actions des deux projets, d’autres sont restés foncièrement contre le principe de l’accès des femmes à la terre.
Au demeurant, il est clair qu’une évolution des mentalités s’observe au sein des populations en ce qui concerne l’accès des femmes à des terres sécurisées pour une agriculture durable. Il est donc important d’intensifier des sensibilisations pour plus d’impact.

Article Categories:
A la une · Agriculture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru