EMBARGO SUR LES VÉHICULES RB AU PORT DE LOMÉ : Les transporteurs béninois bloqués en métaphase

1 semaine ago | Written by
36 vues
0 0

 

Il est interdit aux véhicules immatriculés Rb d’enlèvement de marchandises au port de Lomé. La décision a été prise à travers un communiqué en date du 11 mai 2024, par les autorités nigériennes qui ont interdit aux camions béninois d’enlèvement du fret nigérien, au niveau de ce port.

En réaction à cette décision, Rabiou Garba, président du Syndicat de Transporteurs et Importateurs Nouveaux Associés du Bénin (Syntra-Inab), a fait savoir que la décision est mal pensée et entraine un surcoût pour les opérateurs économiques nigériens. Au micro de Bip Radio, il a souligné qu’«ils se sont fait du mal en prenant cette décision puisque les surestaries et dépôt ne connaissent personne. Quelque soit votre rang, dès que vous dépassez le temps qui est imparti, vous tombez dans les surestaries». A l’en croire, «cette décision moi je pense qu’elle n’est pas la meilleure et elle est prise sur le coup de la colère. En prenant un acte pour dire qu’on accepte plus que les véhicules Rb chargent à partir de Lomé vers le Niger, il faut dire que les ghanéens n’acceptent pas tout prix».

Selon lui, le Togo est un pays côtier mais malheureusement ne regorge pas assez de transporteur comme au Bénin si bien que le Togo et le Niger «n’ont pas le matériel nécessaire pour pouvoir transporter leurs propres marchandises à partir du port de Lomé. Ils sollicitent donc la rescousse des béninois. Nous avons toujours accepté de les assister en mettant nos matériels à leur disposition».
Il faut noter que les autorités nigériennes ont précisé qu’en cas de forte demande, les camions burkinabè, maliens ou ghanéens peuvent être sollicités.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru