RÉFORME DU SECTEUR DE LA DÉCENTRALISATION : Ce qui a changé à Bassila selon le maire Tassou

11 mois ago | Written by
23 127 vues
0 0

À Bassila, la réforme du secteur de la décentralisation a de beaux jours devant elle. C’est du moins, ce qu’a laissé entendre le maire de cette commune Zakari Tassou au micro du journaliste Barnabas Orou Kouman dans le cadre de Bénin Daabaaru Tour.

Selon l’autorité communale, tout se passe bien un an après la mise en œuvre de cette réforme dans sa commune. « La réforme est la bienvenue à Bassila. À mon arrivée à la tête de la commune, le diagnostic que j’ai fait et après un an, je constate que la réforme est venue corriger ce que j’entrevoyais. Parce que j’étais conseiller sous l’autre mandature et donc je suivais comment les choses se passaient et je me suis dis qu’on peut faire autrement. Alors, après avoir pris service, je m’apprêtais à mettre en œuvre ma réforme quand celle du gouvernement est arrivée », a-t-il expliqué.

Grâce à la réforme de la décentralisation, les mairies peuvent se réjouir d’avoir des cadres compétents et compétitifs. « Nous avons une secrétaire exécutive qui est à la hauteur, elle a occupé de très hautes responsabilités dans une commune et aujourd’hui elle se retrouve à diriger l’administration communale de Bassila », s’est réjouie l’autorité communale qui d’ailleurs a rassuré de la bonne collaboration entre elle et la secrétaire exécutive pour le bonheur de la commune. « À notre niveau, nous n’avons pas de problème de collaboration. Nous avons un maire qui a été secrétaire général de ministère et une S.e qui a été également secrétaire général dans sa commune, les deux s’y connaissent dans la gestion administrative. Le principe même est administratif, le code est là et définit les prérogatives de chacun », a-t-il rassuré.

Ce qui a changé avec la réforme de la décentralisation

Avec la mise en œuvre de la réforme de la décentralisation, certaines fonctions autrefois relevant des prérogatives du maire sont désormais de la responsabilité du secrétaire exécutif. Ce qui a conduit à des changements sur plusieurs plans. « Au plan technique, plusieurs choses ont changé. Nous avons désormais des cadres d’un certain niveau. La réflexion est montée d’un cran et nous nous sommes sentis soulagés. Parce qu’il y a certains rôles qu’on jouait par le passé et qui sont désormais joués par les cadres techniques. Techniquement, les choses se sont améliorées, les documents en cours d’élaboration ont été passés en revue sous la supervision de la secrétaire exécutive. Sur certains plans comme la mobilisation des ressources où nous étions nous-mêmes au four et au moulin, il y a aujourd’hui des cadres techniques responsabilisés pour cela. Toute chose qui a amélioré le taux de recouvrement », a expliqué le maire Zakari Tassou.

Cependant, l’édile déplore le fait que la réforme le prive en quelque sorte de l’une de ces principales missions qui est de partager ses connaissances. « J’assure maintenant ce rôle qu’on peut appeler assurance-qualité ». Néanmoins, il faut reconnaître que le maire a désormais plus de temps à consacrer à la politique s’est réjoui le maire.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru