FACE AUX IMPACTS DE LA COVID-19 ET DE LA SOUDURE PASTORALE AU NORD-BENIN : L’Anoper fait don de vivres et de ruminants aux familles d’éleveurs

1 an ago | Written by
2 320 vues
0 0

Le vendredi 16 juillet 2021, l’Association Nationale des Organisations Professionnelles des Eleveurs de Ruminants (Anoper) du Bénin, a fait don aux familles d’éleveurs des communes de Kalalé, Matéri, Toucountouna, Malanville, Ségbana et Kérou touchées par des effets cumulés de la soudure pastorale, de l’insécurité et de la pandémie du Coronavirus. C’est à travers la distribution de 197 sacs de maïs de 100kg (vivres et semences), de 20 têtes de vaches et de 20 veaux. Ce geste humanitaire a été rendu possible grâce à l’appui financier du Réseau Billital Maroobé (Rbm), de l’Organisation Neerlandaise de Développement (Snv), Hub Rural, Care Danemark, Suède Asdi et Sos Faim. La cérémonie fort simple de remise officielle de ces dons, s’est déroulée au marché à bétail de Gogounou ce vendredi 16 juillet 2021. C’était en présence d’une forte délégation du préfet de l’Alibori Bello Ky-Samah, du président de l’Anoper Aboubakar Alfa Tidjani, de son coordonnateur Dramane Orou Guetido Malam, du président des Unions Communales des Organisations Professionnelles des Eleveurs de Ruminants (Ucoper) du Borgou et de l’Alibori Djegga Demmo, des maires du septentrion et bien d’autres autorités.

Wilfried AGNINNIN

C’est une action sociale qui s’inscrit dans le cadre du Projet d’Assistance aux familles d’éleveurs confrontées aux effets cumulés de la Soudure Pastorale, de l’insécurité et de la Pandémie du Covid-19 (Pas2p) et du projet Mobilité Pastorale transfrontalière apaisé et Stabilité sociale au Sahel (Mopss). A travers ce don, l’Anoper Bénin entend assister ces familles afin qu’elles puissent faire face aux effets de la Covid-19 et de la soudure pastorale.

Pour le coordonnateur de l’Anoper Dramane Orou Guetido Malam, 20 vaches et 20 veaux ont été distribués aux femmes des communes de Kalalé et de Matéri. « Donc ces femmes, partiront chacune d’elle avec une vache et un veau. Donc si tout est bien fait, la femme lorsqu’elle va rentrer au niveau de sa famille, elle doit commencer par boir de la bouillie avec du lait de vache », a-t-il fait savoir. A l’en croire, les maïs destinées à la semence reçues par des agro-éleveurs sont adaptées à la culture et aux effets du changement climatique. « Il y a des familles des communes de Toucountouna et de Kérou dont les maisons ont été incendiées, qui se sont retrouvées sans greniers, qui se sont retrouvées sans vêtements, sans abris, qui ont bénéficié des vivres. Je pense que ce don vient à point nommé, car ils nous ont signalé que la Tabaski c’est pour le mardi 20 juillet prochain », a-t-il ajouté.

Dans son intervention, le préfet de l’Alibori Bello Ky-Samah, s’est réjouie tout d’abord d’être invitée à cette cérémonie, avant de reconnaître les mérites de l’Anoper. « Je suis vraiment content d’être ici…Je suis honoré d’être en famille aujourd’hui. L’Anoper n’est pas seulement connue dans le Borgou-Alibori, mais sur toute l’étendue du territoire national et même dans la sous-région. C’est une structure organisée, ayant une bonne réputation. Je ne suis pas en train de flatter le président et sa structure, mais ce sont des choses qui sont connues de tout le monde », a-t-il reconnu. Selon l’autorité préfectorale, le secteur agropastoral tient à cœur le chef de l’Etat Patrice Talon. C’est pourquoi, des réformes ont été engagées dans ce domaine.« Le monde agropastoral passionne non seulement le chef de l’Etat, mais aussi, tous ceux qui sont à ses côtés. Il œuvre beaucoup pour le développement de ce monde agropastoral. Ce n’est pas pour rien que des réformes politiques, pour dynamiser toutes les activités de ce secteur ont engagées », a rassuré le préfet Bello Ky-Samah.

Les bénéficiaires ont exprimé leurs gratitudes à l’endroit de l’Anoper pour ce geste humanitaires. Ils ont promis fait bon usage des vivres, semences et ruminants récus.

 

Article Categories:
Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.