FERMETURE DES FRONTIÈRES ENTRE LE BÉNIN ET LE NIGER : Et si Talon ouvrait enfin l’aéroport de Tourou à Parakou ?

2 semaines ago | Written by
186 vues
0 0

 

Les relations diplomatiques entre le Bénin et le Niger sont complètement dégradées. Depuis la fermeture des frontières entre ces deux pays, les échanges commerciaux continuent de tourner au ralenti. Les autorités nigériennes ne sont pas prêtes à rouvrir leur frontière. Face à cette crise, le gouvernement du Président Patrice Talon a lancé les réflexions afin de trouver des alternatives surtout avec le Nigéria pour contourner la décision du Niger. Dans cette dynamique, l’ouverture de l’aéroport de Tourou à Parakou dont les travaux sont arrêtés depuis des années pourrait être une option de diversification des échanges commerciaux entre les citoyens de différents pays.

En effet, l’ouverture de l’aéroport de Tourou à Parakou pourrait être une grande opportunité pour le Bénin pour juguler un tant soit peu la crise économique que traverse actuellement le pays. D’ailleurs, cet aéroport est le mieux placé du point de vue géographique. Il est dans un espace stratégique qui permettra véritablement de renforcer les interactions sociales et économiques afin d’élargir les échanges commerciaux entre les hommes d’affaires de plusieurs pays. Grâce au géant de l’Est qui est à quelques kilomètres de Parakou, des lignes seront moins coûteuses. A titre d’exemple, les lignes Parakou-Nigéria, Parakou-France, Parakou-Sénégal sont plus rapides que de quitter Cotonou pour ces pays (France, Sénégal et Nigéria).
Au-delà de cet aspect, la ville de Parakou va davantage se développer à travers plusieurs activités économiques. Le gouvernement de la rupture pourrait ainsi construire les routes Parakou-Sandilo-Nigéria, Parakou-Kika-Kabor-Nigéria, Tchatchou-Woria-Nigéria pour faciliter les échanges commerciaux avec le Nigéria. C’est déjà bien que les autorités béninoises et nigérianes aient rendu opérationnelle la frontière Sègbana au Bénin et Tsamiya et Anguwar Sule Wara au Nigéria. Cela fait suite à la réunion interministérielle de haut niveau entre le Bénin et le Nigéria le 21 mai 2024.

A toute fin utile, les travaux de cet important aéroport ont été lancés sous le régime du Président Boni Yayi avant d’être arrêtés par le gouvernement de la rupture. Plusieurs travaux ont été déjà faits dont entre autres une piste de plus de 3000m de long, une aérogare, un bloc technique, une tour de contrôle et une centrale électrique.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Actualité · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru