GESTION DU PARC W : African Parc aux commandes

4 ans ago | Written by
13 201 vues
0 0

 

 

Après 3 ans d’exécution du Programme d’Intervention Prioritaire (Pip) par le Centre National de Gestion des Réserves de Faune (Cenagref) au niveau du parc W, c’est au tour d’African Parc d’assurer désormais sa gestion. La passation de charge entre les deux structures a eu lieu à Kandi dans le département de l’Alibori en présence des responsables des deux structures, du représentant du ministre du cadre de vie, du préfet de l’Alibori, du personnel du parc, de l’autorité communale et des populations.

En remettant la gestion du parc W, plus grande aire protégée du Bénin et de la sous région à African Parc à travers son responsable, le directeur général du Cenagref Ferdinand Kidjo a dressé un tableau élogieux des actions menées par sa structure. À l’en croire, plusieurs bâtiments et des pistes ont été aménagés à l’intérieur du parc, sans oublier les moyens de communications et roulants acquis sous sa gestion. « Il faut signaler aussi le parc automobile qui a été totalement réhabilité. L’amélioration des compétences nationales en matière de protection des aires protégées a été l’un des résultats importants atteints », a fait savoir le Dg Cenagref.

Le nouveau gestionnaire du parc W a, à sa prise de parole, exprimé sa gratitude au gouvernement béninois qui a décidé de confier cette lourde tâche à son service. Selon ce dernier, leur vision en prenant la gestion de ce parc est de faire de lui une référence dans toute la sous région. « Cette œuvre, nous la voulons salutaire d’abord pour la population de l’Alibori et pour la nation béninoise et aussi pour l’Afrique de l’Ouest. Nous la voulons comme fer de lance du changement d’un nouvel espoir …», a déclaré le responsable d’African Parc.
L’ambassadrice de la Fondation Savane Ouest Africaine (Fsoa) a, quant à elle, réaffirmé la disponibilité de sa Fondation pour l’atteinte des objectifs de valorisation du Parc W. « Vous pouvez compter sur la Fsoa pour poursuivre son appui aux aires protégées à la hauteur de ses moyens et en clause avec les contrats de délégation de gestion », a-t-elle fait savoir.

Le préfet de l’Alibori Mohamadou Moussa a, en ce qui le concerne, remercié tous les acteurs qui sont intervenus dans la mise en œuvre du Pip.
Au représentant du ministre du cadre de vie de reconnaître le succès qu’a connu le Pip qui a été exécuté à un taux de 98%. Selon ce dernier, le Pip est un modèle qui est beaucoup apprécié et expérimenté par les autres pays de la sous-région.
Faut-il le rappeler, le parc W est la plus grande aire protégée de la sous-région avec une superficie d’environ 526 000 ha.

 

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru