GRANDE MARCHE DE PROTESTATION À BANIKOARA  : Les populations s’unissent dernière le maire Bio Sarako Tamou

6 ans ago | Written by
17 649 vues
0 0

GRANDE MARCHE DE PROTESTATION À BANIKOARA 

Les populations s’unissent dernière le maire Bio Sarako Tamou

. Elles appellent les 22 conseillers à rebrousser chemin

Suite à la lettre adressée au maire de Banikoara, Bio Sarako Tamou le mardi 7 août dernier, les populations de Banikoara ne se sont pas fait prier pour exprimer leur amertume et leur désaccord par rapport à cette lettre. C’est par une géante marche organisée dans la matinée du mercredi août 8 dernier qu’elles ont manifesté leur désarroi par rapport à la décision des conseillers frondeurs.

Wahabou ISSIFOU

“Toute la population de Banikoara dit non à la motion de destitution du maire Bio Sarako Tamou “, “Non à la politique de haine et de méchanceté contre la personne du maire Bio Sarako Tamou “, “nous soutenons sans condition les actions de développement et de leadership du maire Bio Sarako Tamou “. Ce sont là quelques messages qu’on peut lire sur les rubans réalisés par les populations de Banikoara.
Femmes et hommes, petits et grands, feuilles à la main, banderoles rouges sur la tête, criant tous “san wouré” (“on n’est pas d’accord” en langue baatonum), ont parcouru deux kilomètres environs du carrefour central jusqu’à l’hôtel de ville où les motions ont été lues face aux adjoints au maire.
Dine Sidi, porte parole des populations venues de tous les arrondissements de la commune, a dans la lecture de la motion indiqué que la seule et unique cause de leur mobilisation est de «dire non au projet de destitution du maire Bio Sarako Tamou enclenché par 22 conseillers communaux ». «Nous sommes ici pour défendre énergiquement les couleurs de notre commune, défendre avec la dernière rigueur ce complot orchestrés par certains adversaires politiques.», a-t-il ajouté pour exprimer leur désolation et leur amertume.
Conscient des efforts fournis par le conseil communal avec à sa tête le maire Bio Sarako Tamou pour l’amélioration de leurs conditions de vie, il a appelé au sens de clairvoyance et de responsabilité des conseillers pour le développement de la commune Banikoara.
Même son de cloche du côté de Rachidatou Orou Toura représentante des femmes. Elle a au nom des femmes de Banikoara appelé le président Patrice Talon à prendre les taureaux par les cornes, «car nous, femmes de Banikoara sommes et resterons toujours avec des hommes de visions, de développement dont le maire Tamou Bio Sarako en est un.»
Agbenga Bio Zimé, premier adjoint au maire accompagné du deuxième adjoint, a quant à lui promis transmettre fidèlement les messages des populations à qui de droit. Il a enfin exhorté les populations à observer le calme et la sérénité afin que l’harmonie et la paix reviennent au sein du conseil communal pour le développement de la commune.

Il faut rappeler en effet, qu’ils sont 22 conseillers communaux à signer la lettre qui a pour objet la convocation d’une session extraordinaire afin de décider de la destitution du maire. Et comme raisons avancées, gestion solitaire, abus de pouvoir et peu d’égard de considération aux élus, mauvaise gestion et politisation à outrance des ressources humaines de la mairie, mauvaise planification des ressources matérielles et financières de la commune.

tre qui a pour objet la convocation d’une session extraordinaire afin de décider de la destitution du maire. Et comme raisons avancées, gestion solitaire, abus de pouvoir et peu d’égard de considération aux élus, mauvaise gestion et politisation à outrance des ressources humaines de la mairie, mauvaise planification des ressources matérielles et financières de la commune.

Article Categories:
Décentralisation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru