MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME D’ACTIONS DU MAIRE CHARLES TOKO : La ville de Parakou, bientôt dotée d’un hippodrome

6 ans ago | Written by
17 389 vues
0 0

MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME D’ACTIONS DU MAIRE CHARLES TOKO
La ville de Parakou, bientôt dotée d’un hippodrome


Les cavaliers de Parakou lors de la cérémonie de la pose de la première pierre

Le week-end dernier, il a été procédé la pose de la première pierre pour la construction d’un hippodrome dans le deuxième arrondissement de la ville de Parakou. Ceci est l’uvre de la Loterie Nationale du Bénin (Lnb) et la municipalité de Parakou. L’autorité préfectorale Djibril Mama Cissé, le Directeur Général de la Lnb Gaston Zossou, le maire Charles Toko, son conseil municipal et les populations sont venus nombreux pour être témoins du lancement de ce projet qui est une première au Bénin. Sur place, il a été remis un chèque de 123.000.000 Fcfa représentant la contrepartie de la Lnb sur un coût global du projet qui s’élève à 226.000.000 Fcfa.

Barnabas OROU KOUMAN

 

Remise du chèque de la Lnb au maire de Parakou

Dans l’histoire du peuple Baatonu, le cheval représente un grand symbole, il occupe d’ailleurs une place de choix dans la vie du Wassangari. Animal très aimé dans le septentrion béninois, le cheval reste et demeure dans les habitudes, us et coutumes du peuple Baatonu malgré la modernisation.
Symbole de la cité des Koburu qui représente la capitale de la région septentrionale, il ne pouvait avoir meilleur choix que Parakou pour abriter un hippodrome. Et ça, la Lnb et le conseil communal de Parakou l’ont si bien compris.
Pour Charles Toko, « tout doucement mais sûrement, certaines actions phares de mon programme d’actions, largement porté par le conseil municipal, se mettent en place pour le bonheur de notre chère commune ». C’est le moins qu’on puisse dire car en espace de quelques mois, Parakou bénéficie de plusieurs projets tels que la salle de spectacle et cinéma de type canal Olympia, l’asphaltage et maintenant un hippodrome. Pour l’édile de Parakou, cette infrastructure vise, « la restauration et la valorisation de l’image identitaire de la commune de Parakou ».
Le Dg de la Lnb n’en dira pas plus. Gaston Zossou a rappelé les circonstances dans lesquelles cette infrastructure a été demandée par la mairie de Parakou. Une demande devenue très vite une injonction qui devait être réalisée très vite et bien. Pour le Dg de la Lnb, il ne sera pas question d’une pose de première pierre folklorique, mais plutôt d’un lancement des travaux et rassure-t-il, les engins ne cesseront de fonctionner qu’à la cérémonie d’inauguration.
Djibril Mama Cissé, préfet du Borgou s’est lui intéressé aux avantages de l’hippodrome. D’abord l’autorité départementale du Borgou a fait savoir que la construction de cette infrastructure, visant à promouvoir les activités hippiques qui constituent une valeur identitaire culturelle de la cité guerrière de Bio Guerra, est appréciée et saluée par les populations impatientes pour sa réalisation. Il y trouve d’ailleurs une adéquation avec le Programme d’Actions du Gouvernement (Pag). Ce qui le fait conclure toute de suite que « le gouvernement ambitionne d’exploiter le potentiel culturel et touristique du Bénin pour créer des richesses et des emplois, tout en assurant le rayonnement du pays à l’échelle mondiale ».

Il faut noter que cet hippodrome sera érigé au quartier Nima dans le deuxième arrondissement de Parakou sur une superficie de 4 hectares. Le coût global du projet est de 226 millions. La Lnb apporte 123 millions et la mairie de Parakou 103 millions.

Article Categories:
A la une · Décentralisation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru