NOUVELLE DYNAMIQUE A LA TETE DE LA MUNICIPALITE DE COTONOU : Isidore Gnonlonfoun déploie tout son zèle d’autochtone

5 ans ago | Written by
14 037 vues
0 0

NOUVELLE DYNAMIQUE A LA TETE DE LA MUNICIPALITE DE COTONOU

Isidore Gnonlonfoun déploie tout son zèle d’autochtone

Depuis qu’il dirige le conseil municipal de Cotonou en sa qualité de maire par intérim, Isidore Gnonlonfoun imprime une nouvelle dynamique à la capitale économique du Bénin. Désormais, l’édile de Cotonou prend en main les vrais problèmes de cette ville qui longtemps a souffert de manque de dynamisme de ses dirigeants.

En effet, l’actuel maire par intérim de la commune de Cotonou ne cache pas sa vision de changer l’image de la ville phare du Bénin. Ainsi, il multiplie des actions pour soulager la peine des populations de Cotonou dans plusieurs domaines. De même, ce maire qui a une maîtrise particulière des problèmes de cette ville qui est d’ailleurs sa ville natale et celle de ses aïeux, accompagne avec le zèle d’un autochtone les mesures prises par l’autorité préfectorale, ceci dans une parfaite intelligence.

Le dernier acte en date est l’opération de déguerpissement des populations qui ont commencé par recoloniser les places publiques. Un comportement d’incivisme qui ternit l’image de cette ville cosmopolite. En plus, le maire Gnonlonfoun se fait l’édile le plus proche de ses administrés. Ainsi, le mardi 20 août dernier juste après l’opération de déguerpissement des ghettos de la zone de Xwlacodji dirigée par le préfet par intérim Jean Claude Codjia, le maire s’est rendu sur les lieux pour toucher du doigt la réalité sur le terrain. Au quotidien le natif de Cotonou essaie d’imprimer sa marque à la gestion dans la cité des Koutonouto.

Cependant, le maire Gnonlonfoun doit penser aller plus vite et plus loin pour le rayonnement de la ville phare du Bénin. Raison pour laquelle, le maire doit s’armer de courage et de détermination afin d’entreprendre certaines actions qui pourront fâcher. Au titre de ces actions qui exigent du maire un brin de folie, il y a la situation des lotissements à problème dans certains quartiers comme Towéta, Ladji et autres. De même, l’insalubrité notoire des berges de la lagune de Cotonou est un défi pour le maire Gnonlonfoun. Ainsi, le maire doit très tôt oublier certaines considérations politiques et pousser loin le bouchon face à ces populations qui au quotidien encombrent le lac Nokoué avec des ordures ménagères.

Certes, sur ces différents chantiers, il pourra être mal compris par ses parents qui pour la plupart vivent dans ces quartiers les plus insalubres de Cotonou. Cependant, le maire Gnonlonfoun aurait apporté quelque chose au développement de la cette ville qui continue d’être en retard par rapport à sa renommée.

Edouard ADODE

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru