ORGANISATION DU FESTIVAL DES ARTS GRIOTIQUES À PARAKOU : Les populations sensibilisées sur l’extrémisme violent

1 an ago | Written by
21 419 vues
0 0

Le Festival des Arts Griotiques (Fag) a eu lieu du vendredi 16 au dimanche 18 décembre 2022 à l’esplanade de Deeman Radio à Parakou. Pendant 3 jours, les maîtres de la parole ont parcouru le répertoire des panégyriques de leurs dignitaires. « Griots béninois et prévention de l’extrémisme violent », c’est le thème autour duquel les griots ont passé leur message. Ainsi, les populations ont été sensibilisées ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur dans la partie septentrionale du Bénin.

Pour le Président du comité d’organisation, Abdoul Razack Karim le pari de l’organisation de l’édition 2022 du Fag a été gagné. « En initiant le Festival des Arts Griotiques, le coordonnateur, le griot Seidou Barassounon et son équipe ont voulu restaurer l’art de la parole agissante et donner à l’oralité toute la reconnaissance d’entre temps tout en célébrant le griot qui est détenteur de la parole, dépositaire de l’histoire des communautés, porteur de paix et du vivre ensemble », a-t-il fait savoir. À l’en croire, il s’agit pour le comité d’organisation du festival, de procéder à l’installation des foyers d’interprétation des savoirs et pratiques griotiques qui favoriseront la transmission de ce patrimoine immatériel. « C’est pour cela que ce chantier se poursuivra les mois et semaines à venir en vue de la création d’une section béninoise de la fédération ouest africaine des Griots. Nous voulons que les griots à travers leur casquette de porteur de message arrivent à régler certains problèmes sociaux pour le maintien de la paix et la quiétude sociale », a souligné Abdoul Razack Karim. Il n’a pas manqué de remercier tous ceux qui ont contribué à la réussite de l’événement, les griots qui ont effectué le déplacement et l’Uemoa qui va accompagner la mise en œuvre de l’installation des foyers d’interprétation en savoirs et pratiques d’art griotique dans le Nord du Bénin.

Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru