POUR PROPOS INJURIEUX ET DIFFAMATOIRE CONTRE MOUDJAÏDOU SOUMANOU : Nicéphore Soglo poursuivi par la justice

3 ans ago | Written by
14 207 vues
0 0

 

L’ancien président de la République du Bénin Nicéphore Soglo est depuis peu, au cœur d’un dossier pendant devant la justice. En effet, pour avoir tenu des propos « injurieux et diffamatoires », sur l’ambassadeur Moudjaïdou Soumanou, l’ancien chef d’Etat est assigné en justice par les enfants de ce dernier. Par ailleurs, il lui est réclamé une somme de 100 millions de Fcfa pour réparation de préjudice, par les requérants.

Les faits remontent au 28 février 2021, date à laquelle l’ancien chef d’Etat a au cours d’une rencontre tenue à Cotonou, indexé l’ambassadeur Moudjaïdou Soumanou comme étant, « (…) l’un des plus grands voleurs du Bénin, (…) un grand champion en la matière impliqué dans l’affaire des machines agricoles ». Selon les informations publiées sur le site Banouto, le père du candidat recalé pour la présidentielle du 11 avril prochain Galiou Soglo, aurait plus loin déclaré que l’ambassadeur est complice de l’actuel chef de l’Etat Patrice Talon dans l’affaire de tentative d’empoisonnement du président Boni Yayi. Un dossier dans lequel il aurait eu pour rôle, de ramener à Cotonou, les médicaments destinés à mette fin à la vie de Boni Yayi, contre 1 milliard de Fcfa.
Des propos diffusés sur les réseaux sociaux notamment Facebook et Whatsapp, que n’ont pas digérés les enfants de l’ancien patron de la Sodéco. Ils estiment qu’à travers cet acte, le président Soglo leur a causé un préjudice indéniable, mais aussi à leur père et leur famille. De même, les propos de l’ancien chef de l’Etat constitués d’injures publiques, portent atteinte à l’honneur de Moudjaïdou Soumanou selon les requérants. De ce fait, ils demandent au près du tribunal, une réparation de l’entier préjudice, par la somme de 100 000 000 de Fcfa, « compte tenu du fort impact d’internet et le nombre de personnes que ce moyen de communication peut toucher et touche », peut-on lire sur le site d’information Banouto.

Il faut signaler que l’ancien président Nicéphore Soglo est convoqué le vendredi 9 avril 2021, par le tribunal de première instance, de première classe de Cotonou pour répondre de cette affaire.

Samira ZAKARI

 

Article Categories:
Actualité · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru