REFORME DU SECTEUR DE LA DECENTRALISATION À PÈRÈRÈ : Le S.e Renald Cobamidé évalue sa mise en œuvre

1 an ago | Written by
9 241 vues
0 0

La commune de Pèrèrè n’est pas restée en marge de Bénin Daabaaru tour 3. Le journaliste Barnabas Orou Kouman et son équipe y étaient également pour faire le bilan de la réforme du secteur de la décentralisation un an après la prise de fonction du Secrétaire Exécutif (S.e) Renald Cobamidé. Au détour d’un entretien, il a exposé les défis rencontrés depuis sa prise de fonction, les actions phares menées pour surmonter ces défis, les résultats déjà enregistrés ainsi que les perspectives.

Laurence Amoussou (Stg)

La gestion d’une commune demande la maîtrise des réalités de cette commune. Le S.e Renald Cobamidé de Pèrèrè l’a si bien compris. C’est pourquoi, il a très tôt pris le taureau par les cornes dès sa prise de fonction.

Défis rencontrés et actions menées

Pour le S.e de la commune de Pèrèrè, les défis à son arrivée aux commandes de l’administration communale de Pèrèrè étaient énormes. « Les défis remarqués après ma prise de fonction étaient énormes. Et cela, dans tous les secteurs d’activités dont le développement des infrastructures communautaires », a-t-il fait savoir. Il a tout de suite enclenché dans ce sens des actions comme, veiller à la réalisation des infrastructures dans les normes et dans le temps. Pèrèrè est une commune frontalière avec le Nigéria, et pour le S.e de Pèrèrè c’est déjà un grand atout que la commune peut exploiter pour son développement. « Suite à la prise de service, nous avons entrepris les actions dans le sens de la mobilisation des ressources et du fait de notre rapprochement avec le Nigéria, nous avons profité de cet atout pour mobiliser assez de ressources pour Pèrèrè », a souligné l’autorité communale. L’objectif principal de cette réforme, étant de séparer tout ce qui est politique de l’administratif, le S.e Renald Cobamidé se donne corps et âme pour apporter sa plus value aux affaires de la commune. À l’en croire, « Si nous sommes là, c’est pour accompagner ce qui se faisait déjà en ajoutant notre pierre à l’édifice. Renforcer les capacités des acteurs pour le développement des communes ».

Ce qui a changé

Avec la faîtière des communes, qui organise chaque année, une évaluation de la gestion des affaires locales, le résultat était quand même positif, en termes de réalisation des infrastructures comparativement aux années antérieures. « Nous avons fait un bond en avant. Néanmoins, il reste encore beaucoup à faire », a-t-il reconnu.

Rapport entre le S.e et le maire

Les textes ont prévu entre le maire et son S.e un rapport hiérarchique et un rapport fonctionnel. Mais pour que les textes réussissent, il faut aussi leurs managements, leurs coopérations sur le terrain. Pour le S.e de Pèrèrè, le respect en toute chose est primordial. « Je dois un grand respect à mon maire et lui aussi m’accorde ma place, donc nous sommes en parfaite harmonie. Il arrive de petites mal compréhensions entre nous, mais nous arrivons toujours à surmonter cela », s’est-il réjoui.

Aucune œuvre humaine n’est parfaite. Mais pour le S.e de la commune de Pèrèrè, s’il en est là aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à l’accompagnement et le soutien de la population ainsi que des élus locaux qui n’ont ménagé aucun effort pour la réalisation des affaires de leur commune. Alors, il leur adresse ses sincères remerciements et souhaite que cela continue.

Il n’a pas manqué de remercier ses collaborateurs avant de leur demander de se donner encore plus pour la réalisation des infrastructures ainsi que la mobilisation des ressources. Au groupe de presse Daabaaru, il a exprimé sa joie pour l’initiative de cette agence de presse qui travail d’arrache-pied pour le développement du Bénin. Renald Cobamidé a profité de cette même occasion pour lancer un appel aux partenaires techniques et financiers afin qu’ils puissent venir en aide aux populations de Pèrèrè, en ce qui concerne le bitumage de la route Pèrèrè-Parakou.

Article Categories:
A la une · Décentralisation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru