SANTE ET ÉDUCATION DANS LE BORGOU : La Fondation Hubi et Vinciane en bon Samaritain

5 ans ago | Written by
16 474 vues
0 0

SANTE ET ÉDUCATION DANS LE BORGOU

La Fondation Hubi et Vinciane en bon Samaritain

Toujours fidèle à la vision des feux Hubi et Vinciane morts pour le bien-être des populations du Borgou, la fondation belge qui porte leurs noms continue de perpétuer leur mémoire à travers des œuvres de charité dans ce département. Ainsi, le vendredi 26 avril dernier, la banque de sang du Centre Hospitalier Universitaire Départemental (Chud) du Borgou a bénéficié d’un important lot d’équipements médicaux à l’instar tout comme quatre collèges de N’Dali et de Tchaourou qui ont reçu des outils informatiques.

Edouard ADODE

Hubi fut un célèbre médecin belge qui a servi dans le centre de santé saint Jean de Dieu de Boko dans les premières années de sa création. Alors qu’il était en partance pour la Belgique accompagné de sa fiancée Vinciane pour y passer les vacances, leur avion connût un crash à hauteur du Nigéria où les deux belges ont fini leur course sur terre. C’est depuis lors que les frères et sœurs des deux tourtereaux au cœur d’or ont choisi de les immortaliser à travers des actes symboliques dans le département où ils ont passé leurs derniers jours sur terre.

Ainsi, la Fondation Hubi et Vinciane ne cesse chaque année depuis 37 ans de poser un acte de bienveillance à l’endroit des populations du Borgou. Le samedi 27 avril dernier, elle a encore donné de la joie à des milliers de personnes dans ce département.

En effet, c’est à travers une cérémonie fort simple que la Fondation Hubi et Vinciane a offert à la banque de sang du Chud Borgou des matériels médicaux pour sauver des vies humaines. Ce geste fut très apprécié par le directeur de la banque du sang qui n’a pas pu cacher ses impressions. « Au nom du directeur général de l’agence nationale pour la transfusion sanguine et en notre nom personnel je voudrais remercier la fondation Hubi et Vinciane de la Belgique pour avoir pensé à nous parce que ce que nous recevons aujourd’hui est d’une importance capitale », a laissé entendre Aïdewou, directeur de la banque. Il a promis faire bon usage de ces matériels qui permettront une meilleure conservation du sang surtout avec un appareil moderne qui leur a été offert. En abondant dans le même sens, le premier adjoint au maire de Parakou, Ibrahim Chabi Mama a salué ce geste de la Fondation Hubi et Vinciane.

Dans le secteur de l’éducation

Après l’étape du Chud à Parakou, la délégation belge a mis le cap sur N’Dali principalement au Collège d’Enseignement Général (Ceg) Komiguéa. Dans cet établissement qui a déjà bénéficié de plusieurs dons de la part de cette Fondation par le passé, la Fondation Hubi et Vinciane y est repartie les bras chargés d’ordinateurs pour le compte dudit collège et trois autres. Ainsi, le Ceg Boko, de Papané et Kassouala sont désormais dotés d’outils informatiques. Pour le président du bureau de l’Association des Parents d’Elèves du Ceg Komiguéa, Sidi Chabi Woroudo, ce geste sort les apprenants des collèges bénéficiaires de l’obscurité du 21ème siècle. Il a d’ailleurs profité de cette occasion pour saluer la mémoire d’Hubi et Vinciane en rappelant l’histoire de leur vie.

Le directeur du Ceg Komiguéa, Aboudou Ayouba, a au nom de ses pairs, remercié la fondation pour ses nombreuses actions à l’endroit de son établissement. De même les élèves recevant ce don n’ont pas manqué de remercier la fondation et le maire de N’Dali Gaston Yorou qui d’ailleurs a exhorté les apprenants à bien travailler pour encourager ces partenaires.

Pascale Van Assche, présidente honoraire de la Fondation a été émue par la gratitude des uns et des autres. Après avoir parcouru les différentes réalisations dans le collège, elle s’est dit satisfaite de l’usage qui est fait de chaque don. Elle a par ailleurs tiré un coup de chapeau à la coordonnatrice du Programme Éducation, Antoinette Chabi qui ne ménage aucun effort pour la réalisation de ces différentes actions. Elle a, pour finir, remercié le maire Gaston Yorou qui personnellement a contribué à la constitution de ces dons de même que l’Ong Sed qui s’est volontairement proposée pour le maintien de ces équipements informatiques.

Il est à rappeler que chaque collège est reparti avec 11 ordinateurs et les mairies de N’Dali et de Tchaourou en ont bénéficié de deux chacune.

Article Categories:
A la une · Éducation · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru