SORTIE MÉDIATIQUE DE LA RÉSISTANCE À TALON : Encore un coup d’épée dans l’eau !

5 ans ago | Written by
12 052 vues
0 0

SORTIE MÉDIATIQUE DE LA RÉSISTANCE À TALON

Encore un coup d’épée dans l’eau !

Comme il est de coutume depuis la veille des législatives du 28 avril dernier, la Résistance à Talon a encore donné de la voix. C’était le mardi 10 octobre dernier à Cotonou. Cette sortie qui a permis aux membres de la Résistance de se prononcer sur certains sujets relatifs à la vie de République s’est déroulée dans une ambiance particulière. Puisqu’espérant délivrer leur message dans une salle qui aurait été réservée pour la circonstance, ces hommes politiques mécontents de la gestion de Patrice Talon se sont vus obligés de le faire au portail des lieux.

Ainsi, malgré cette surprise désagréable dont les vraies raisons restent encore non illucidées, la Résistance a pu délivrer son message. Ce message très attendu était axé sur des sujets phares de la vie de la République. Alors, entre autres sujets abordés, la Résistance s’est prononcée sur l’affaire des 3 tonnes de cocaïne découvertes à Montevideo dans un navire qui serait en partance sur le port de Cotonou. Pour la Résistance, le gouvernement doit laver l’honneur du Bénin en dévoilant le propriétaire de cette cargaison. Cette sortie a également permis à la Résistance de condamner l’attitude du chef de l’État Patrice Talon face à la délégation de la Cedeao qui était à Cotonou accompagnée de l’ancien président Thomas Boni Yayi.
En un mot, une fois encore le mode de gouvernance de Patrice Talon a été peint en noir comme à chaque sortie de la Résistance. Ce qui est d’ailleurs normal au vue de la position des acteurs qui se retrouvent dans ce mouvement.

Cependant, la Résistance aurait mieux fait en adoptant une démarche plus objective qui consisterait à reconnaître quelques mérites de la Rupture avant de procéder à l’énumération de ce qui ne va pas. Mais la façon dont le tableau de la gouvernance Talon a été présenté, laisse entrevoir que la Résistance est dans une lutte qui ne vise que le personne du chef de l’État sans pour autant prendre en compte le sort des populations. Au contraire, la Résistance semble pousser les populations dans les rues au moment où celles-ci n’ont pas encore fini avec les séquelles des évènements malheureux des 1er et 2 mai dernier, qui n’ont même pas touché un seul politicien. C’est à croire que la Résistance croit faire des populations des chairs à canon dans leur lutte à caractère égoïste teintée de haine et de méchanceté.

Certes, la gouvernance de Patrice Talon est loin de combler toutes les attentes des béninois ; mais ce n’est pour autant qu’il ne faut pas reconnaître ce qui avance dans le pays. D’ailleurs, la meilleure manière pour la Résistance de corriger la donne serait de se formaliser d’abord et avoir une existence légale afin d’arracher des mains de Patrice Talon le pouvoir en 2021. Cette méthode serait mieux que de vouloir passer par un soulèvement populaire.

Ainsi donc, une fois encore la Résistance à Talon vient de donner un coup d’épée dans l’eau.

Edouard ADODE

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru