UNIVERSITÉ DE PARAKOU : Le Journal L’Étudiant Noir officialise sa naissance

2 ans ago | Written by
24 431 vues
0 0

Le paysage de la presse universitaire de Parakou s’agrandit. Le Journal L’Étudiant Noir a officialisé sa naissance portant désormais à deux le nombre d’organes de presse écrite au sein de ce haut lieu du savoir. C’était à travers une rentrée journalistique organisée par cette jeune presse écrite universitaire le vendredi 15 avril 2022, à la salle 19 de l’Université de Parakou (Up) en présence du représentant du Directeur du Centre des Œuvres Universitaires et Sociales de Parakou (D/Cous-P) Touré Moctacer, de la représentante de la marraine de l’évènement, Dr Nadège Akpona, de plusieurs autorités universitaires, du Directeur de Publication (Dp) et père fondateur dudit journal Daniel Kouagou, des professionnels des médias de la ville de Parakou, des étudiants et bien d’autres.

Alassane IMOROU SANDA (Stg)

Le Journal L’Étudiant Noir peut désormais se targuer d’être la deuxième presse écrite universitaire de Parakou après le journal Akôwé. Ceci, suite à sa première rentrée journalistique qui a permis aux responsables de ce jeune organe de presse écrite de le présenter à la communauté universitaire. Placée sous le thème, « l’importance de la presse universitaire », la première édition de cette rentrée journalistique a été parrainée par la Doyenne de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (Flash) de l’Up, Dr Clarisse Tama Imorou. Redonner une nouvelle dynamique à l’information, à la communication et à la formation des étudiants en journalisme, c’est l’objectif général poursuivi par Daniel Kouagou en créant le Journal L’Étudiant Noir à l’Université de Parakou (Up).

Dans son discours d’ouverture, le Dp du Journal L’Étudiant Noir Daniel Kouagou s’est confondu en remerciements à l’endroit des autorités universitaires à divers niveaux pour l’accompagnement et l’intérêt qu’elles accordent à ce jeune organe de presse écrite universitaire. Pour Daniel Kouagou, le Journal L’Etudiant Noir est « un creuset de formation pour les étudiantes ou étudiants désireux de se faire former dans le domaine du journalisme. C’est aussi un canal d’information qui donne libre accès à la communauté universitaire aux informations importantes pour son épanouissement ». Il a, pour finir, émis quelques doléances à l’endroit des autorités universitaires à divers niveaux pour l’éclosion de cette deuxième presse universitaire de Parakou.

En prenant la parole, le représentant du Directeur du Cous-P Touré Moctacer a félicité Daniel Kouagou pour l’idée de création du Journal L’Étudiant Noir. « Je tiens à vous féliciter pour le sens élevé, le courage et l’abnégation dont vous avez fait preuve pour la création de cette deuxième presse écrite à l’Université de Parakou […] Je souhaite bon vent à la presse universitaire, le Journal L’Étudiant Noir, et je réitère les engagements du Cous-P à effectivement aider cette presse à aller très loin et à former des élites en matière de journalistes dans notre pays », a-t-il fait savoir.

La représentante de la marraine, Dr Nadège Akpona n’a pas hésité à faire un rapprochement entre les différentes réformes entreprises par l’Université de Parakou (Up) et la presse universitaire. Pour elle, « les différentes réformes initiées par la nouvelle équipe rectorale auront sans aucun doute besoin de l’interface que constitue la presse universitaire », avant de mettre un accent particulier sur l’importance de la presse à l’Université de Parakou (Up). « Vous convenez donc avec moi, chers amis de la presse, notamment vous qui êtes de la presse écrite L’Etudiant Noir, l’importance que revêt la qualité des informations publiées par vos canaux et la nature des interactions qu’induiront vos publications ››, a-t-elle laissé entendre. Elle a, par ailleurs, prodigué quelques conseils sages à l’endroit du Dp du Journal L’Étudiant Noir Daniel Kouagou et son équipe pour l’atteinte des objectifs. « Il est donc important que vous gardiez à l’esprit que la teneur de vos écrits peut non seulement redéfinir le contrat social de communication médiatique entre vous et les acteurs du monde universitaire, mais aussi, peut être la source d’incompréhension dont les conséquences peuvent s’avérer dramatiques pour toute notre communauté. Je voudrais vous inciter à faire mieux. Je me réjouis de voir que vous avez su faire preuve d’objectivité et d’efficacité et c’est un motif de fierté pour nous tous. Votre rôle est important. Votre liberté et votre indépendance le sont tout autant », a-t-elle déclaré.

En abondant dans le même sens, le président de l’Union Nationale des Étudiants de l’Université de Parakou (Uneup) Ezékias Biao, a salué cette initiative portée par Daniel Kouagou. Tout en réitérant son engagement et sa disponibilité à accompagner cette jeune presse écrite universitaire à aller très loin, il a invité les acteurs du journal à maintenir la dynamique en termes de professionnalisme dans le traitement des informations.

Il faut souligner que la cérémonie a été couronnée par plusieurs prestations artistiques et culturelles, et d’un match de football qui a opposé l’équipe du Journal L’Etudiant Noir à celle de l’Ong Esprit Juriste. Le Journal L’Étudiant Noir a été créé le 6 novembre 2021 à l’Université de Parakou et Daniel Kouagou en est le père fondateur.

Article Categories:
A la une · Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru