ACTIVITÉS DU BLOC PROGRESSISTE DANS L’ALIBORI : Bio Sarako Tamou échange avec la jeunesse de Banikoara

5 ans ago | Written by
12 374 vues
0 0

ACTIVITÉS DU BLOC PROGRESSISTE DANS L’ALIBORI

Bio Sarako Tamou échange avec la jeunesse de Banikoara

La salle de réunion de l’Union communale des coopératives villageoises de producteurs de coton (Ucom Cvpc) de Banikoara a servi de cadre le samedi 17 novembre dernier à une séance d’échange entre Bio Sarako Tamou et les jeunes de sa commune. L’objectif était pour l’homme de partager avec ses concitoyens les enjeux et défis liés aux réformes du système partisan et rappeler le motif de son appartenance au bloc progressiste et le bien-fondé de sa lutte pour le triomphe de cette formation politique soutenant les actions du Président Patrice Talon.
« Je suis honoré de votre présence ici… nous avons jugé utile que la jeunesse soit informée de la réforme du système partisan parce que la jeunesse d’aujourd’hui est une jeunesse qu’on ne peut plus manipuler… », a dit d’entrée Bio Sarako Tamou. Suivra ensuite une communication d’environ une heure dans laquelle le jeune cadre politique de Banikoara a retracé l’histoire politique du Bénin de la période des indépendances à nos jours. Aussi a-t-il évoqué la problématique d’animation de la vie politique par la multitude de partis politiques avant les réformes politiques engagées par le régime actuel. Le communicateur n’a pas occulté de partager avec la jeunesse de sa commune le processus qui a conduit à l’adoption de nouveaux textes légaux pour remettre de l’ordre dans l’animation de la vie politique par les différents acteurs. De la création des partis à leur financement, leur rôle (celui de conquérir le pouvoir et l’exercer) sans oublier les nouvelles conditions que doivent remplir les formations politiques pour obtenir de députés à l’assemblée nationale, tout a été exposé aussi bien en langue locale qu’en français. Ce fut l’occasion pour la première autorité de la commune de Banikoara d’informer une fois encore l’assistance de son appartenance à l’Union progressiste qu’il annonce d’ailleurs comme le « parti de la jeunesse » et qui sera le plus grand regroupement politique. « L’Union progressiste sera le premier parti politique à faire élire un président de la République », espère Bio Sarako Tamou.
Par ailleurs, le communicateur du jour a rappelé quelques actions phares que mène le gouvernement du Président Patrice Talon au profit de la commune de Banikoara et particulièrement de sa jeunesse. Il en veut pour preuve le lancement dans quelques jours (mardi 20 novembre prochain) des travaux de réalisation des adductions d’eau villageoise dans trois arrondissements de la commune de Banikoara, d’un coût de plus d’un milliard de francs Cfa. Il s’agit en effet des arrondissements de Kokey, Sorko et Toura ; le programme emploi-jeune qui a permis à plus de 400 jeunes de Banikoara de s’insérer dans la vie professionnelle ; le démarrage imminent des travaux de construction des routes Banikoara-Kérou-Péhunco-Djougou, Banikoara-Kérémou-Frontière Burkina Faso, la réhabilitation complète du stade omnisports de la ville, etc. «ça c’est du concret ! », a affirmé l’homme qu’il convient d’appeler le porte-flambeau du gouvernement dans la cité des Banigansé. Les interventions de la plupart des jeunes sont allées dans le sens des éloges à l’égard du pouvoir et de la première autorité de Banikoara. Seulement, une seule question d’un des participants a focalisé l’attention de l’assistance. Il s’était agi pour Bio Sarako Tamou, Maire de Banikoara de répondre à la question de savoir s’il est candidat aux prochaines législatives. Mais en bon démocrate, l’édile de la cité de l’or blanc répondra qu’il revient à sa formation politique d’appartenance de le décider ou non. Toujours est-il que, poursuivra-t-il, que son combat politique ne vise pas que ses seuls intérêts, mais plutôt l’intérêt général.
C’est dans une ambiance très conviviale que les participants se sont séparés.

FaSer, Banigansé Fm

Article Categories:
Actualité · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru