LUTTE CONTRE LES MARIAGES PRÉCOCES ET FORCÉS À PARAKOU: L’association Wendia Fáabà mobilise les acteurs communautaires

7 jours ago | Written by
50 vues
0 0

L’association Wendia Fáabà organise un atelier de clarification sur les valeurs pour la transformation des attitudes face aux mariages précoces et forcés. Les travaux qui se déroulent dans un hôtel de Parakou ont été lancés le mercredi 5 juin 2024, par la Troisième Adjointe au Maire (Tam) de Parakou Alimatou Abdoulaye. L’atelier réunit des associations de défense des droits humains notamment en santé sexuelle et reproductive, des acteurs de la société civile, du Guichet Unique de protection sociale (Gups), Wendia Fáabà, femmes, forces de l’ordre, leaders religieux et bien d’autres.

Wilfried AGNINNIN


Responsabiliser les acteurs communautaires en clarifiant leurs valeurs dans la lutte contre les mariages précoces et forcés. C’est l’objectif général de cet atelier. Au terme des travaux de trois jours, les participants vont prendre des engagements pour lutter contre le phénomène.

Pour le Président exécutif de l’association Wendia Fáabà Houchamou Lafia Bio Yérima, cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités de son organisation sur le programme Respect. C’est un projet initié pour le respect des Droits en Santé Sexuelle et Reproductives (Dssr) des adolescents et jeunes, des filles et femmes avec le financement de Médecins du Monde à travers à travers Roajelf Bénin. A l’en croire, les questions de mariages précoces et forcés subsistent toujours à Parakou. «Le phénomène est là et existe au sein des communautés, mais nous l’observons. C’est dans nos maisons, autour de nous. Voilà pourquoi ces acteurs ont été mobilisés afin de les outiller pour faire respecter les Droits en Santé Sexuelle et Reproductives», a-t-il fait savoir. Houchamou Lafia Bio Yérima a invité les autres organisations à se joindre à l’association Wendia Fáabà pour une lutte efficace contre les mariages précoces et forcés. Il a ajouté qu’après l’atelier de Parakou, une activité de plaidoyer à l’endroit des autorités sera organisée pour la répression des actes de mariages précoces et forcés.

Dans son intervention, la Troisième Adjointe au Maire (Tam) de Parakou Alimatou Abdoulaye, représentant le maire a salué l’organisation de cet atelier qui constitue un moment crucial dans la lutte contre les mariages précoces et forcés. «Nous devons nous interroger sur ce qui fonde notre vision sur le mariage, sur ce qui donne de la valeur à une femme et surtout ce qui garantit son plein épanouissement. Il est impérieux de rejeter toute pratique qui la soumet à la domination, à l’exploitation et à la violence», a-t-il appelé. Selon la Tam, il faut aussi transformer les attitudes et les connaissances des textes et lois en action concrète.

Il faut noter que l’association Wendia Fáabà est créée le 30 décembre 2020 et défend les droits des adolescents et jeunes, des filles et femmes sur les questions de la Sdsr au Bénin notamment dans la partie septentrionale du pays.

Article Categories:
A la une · Actualité · Social · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru