BÉNIN/SUPPOSÉE RADIATION DE JOËL AÏVO DE LA FONCTION PUBLIQUE : Ce qu’il faut savoir

3 mois ago | Written by
17 705 vues
0 0

Depuis quelques jours, des informations circulent sur les réseaux sociaux faisant état de la radiation du professeur Joël Aïvo de la fonction publique, condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme par la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (Criet). Selon certains internautes, la radiation du candidat recalé à la présidentielle de 2021 aurait été décidée au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Mesrs) et pour d’autres, c’est une décision du ministère du Travail et de la Fonction publique. Depuis lors, cette information ne cesse de susciter une vague de réactions au sein de l’opinion publique.

Ce qu’il faut savoir de l’affaire

Selon les recoupements du site d’informations « Bénin Check infos », il n’y a aucune procédure de radiation envisagée contre le constitutionnaliste Joël Aïvo de la fonction publique. En tout cas, jusqu’à la date du 2 avril 2022. Contacté le 31 mars 2022 par “Bénin Check Infos », Hugues Comlan Sossoukpè, l’activiste ayant annoncé l’information à travers une publication sur sa page Facebook, reste dubitatif sur la radiation ou pas du professeur du droit constitutionnel. « Je n’ai pas encore en ma possession l’acte de radiation. Je ne saurais dire si la radiation a déjà été prononcée. Ma source m’a juste fait savoir que la procédure avait été engagée. Je ne sais si elle a déjà été finalisée. Dans ma publication à propos, j’avais dit que la procédure était en cours », a-t-il fait savoir. Après avoir contacté à nouveau sa source, l’activiste reste toujours pessimiste sur l’effectivité de la décision de la radiation. « La procédure n’a pas encore abouti. Il faut un conseil de discipline pour avoir le fin mot de l’affaire. On n’y est pas encore. Mais je te confirme que le ministère a saisi le décanat via le rectorat pour suite à donner », a-t-il indiqué.

Au ministère de l’Enseignement supérieur, les autorités disent ne pas être au courant d’une telle décision. « Oh ! Nous, on n’a pas ça chez nous… Je n’ai pas vu quelque chose comme ça », a réagi la ministre de l’Enseignement supérieur, Eléonore Ladékan Yayi au micro de “Bénin Check Info”. « Le ministère de l’Enseignement supérieur n’est pas au courant d’une procédure de suspension. À notre niveau, il n’y a pas une procédure de radiation », démentent des services du ministère de tutelle. Au niveau du ministère du Travail et de la Fonction publique, le point focal en charge du contact avec la presse, contacté par “Bénin Check infos” dément l’existence d’une procédure de radiation du professeur Joël Aïvo. « Le ministère du Travail et de la Fonction publique n’a engagé aucune procédure. Ni de radiation ni de procédure. Rien n’est engagé à son encontre », a démenti Ambroise Ahokou, point focal du ministère du Travail et de la Fonction publique.

Contacté par la même source, Maître Robert Dossou, avocat de Joël Aïvo dit ne pas être informé de l’affaire. Même réponse pour le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji joint par la source.

Ce que dit la loi

Même si la radiation de l’universitaire n’est pas encore effective, la radiation d’un fonctionnaire est possible au Bénin. Selon la loi portant statut général du travail notamment en son article 80, « La révocation emporte l’exclusion définitive du fonctionnaire du corps auquel il appartient ».

De tout ce qui précède, il est clair qu’aucune procédure de radiation n’est engagée contre le professeur Joël Aïvo. Ainsi, les informations distillées sur les réseaux sociaux ne sont que de l’intoxication.

Daniel KOUAGOU

 

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.