BRAS DE FER ENTRE LE BÉNIN ET LE NIGER : «Que les autorités nigériennes cessent de mentir au peuple», dixit l’He Malick Gomina

1 semaine ago | Written by
156 vues
0 0

 

Le député de Djougou Malick Gomina a opiné sur la décision du gouvernement de la rupture au sujet du blocage de l’exportation du pétrole brut nigérien par le terminal de Sèmè-Podji. Il a fait savoir sa position lors d’une émission sur la chaîne de télévision nationale Ortb. L’honorable a declaré qu’il s’agit d’une décision responsable et salutaire du chantre de la rupture.

Issihako ZIME LAFIA ( Stg)

C’est par le biais de l’émission Focus de l’Ortb que l’honorable Malick Gomina a donné raison au président Talon. Il a par la même occasion, mis les autorités nigériennes devant leurs responsabilités.
En effet, il souligne que «cette décision du gouvernement du Président Patrice Talon de bloquer l’embarquement du pétrole nigérien dans les eaux béninoises, est logique, respectueuse des vœux des autorités nigériennes. C’est une décision responsable et magnanime». Ainsi, il a soutenu de manière limpide la décision du président Patrice Talon et a mi à nu l’intention des autorités nigériennes. «Que les autorités nigériennes cessent de mentir au peuple nigérien afin de se maintenir au pouvoir. Il n’y a personne au Bénin qui veut attaquer le Niger. C’est les mêmes peuples de part et d’autre», a-t-il dit.
Considérant que le dialogue doit être de mise dans cette crise, l’honorable Malick Gomina a mis l’accent sur la bonne foi des autorités béninoises à coopérer avec le Niger. A cet effet, il fait observer que «le Bénin a fait tout ce qui est de son possible. Le reste est dans le camp des autorités nigériennes. On ne peut pas nous faire le procès de respecter une décision communautaire. Or, le Bénin a été même le tout premier à demander la levée des sanctions contre le Niger. Nous avons la bonne volonté de collaborer avec tous nos voisins, y compris le Niger. Les peuples sont les mêmes»

Pour conclure, l’élu du peuple affirme que «le Président Talon a donné des preuves de bonnes volontés. (…). Nous demandons aux autorités nigériennes de ne pas martyriser le peuple nigérien en cherchant un bouc émissaire».

Article Categories:
A la une · Actualité · Internationale · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru