NIGER/ACCUSÉ DE « CRIME DE TRAHISON » PAR LA JUNTE : La Cour d’État du Niger lève l’immunité de l’ancien président Bazoum

1 mois ago | Written by
468 vues
0 0

 

Ancien président nigérien renversé par la junte en juillet 2023, Mohamed Bazoum pourrait bientôt passer devant une Cour de justice. En effet, la Cour d’Etat du Niger a levé ce vendredi 14 juin, l’immunité de l’ancien président accusé entre autres de « complot d’atentat à la sécurité et l’autorité de l’État », « crime de trahison », « financement du terrorisme ». Mohamed Bazoum est depuis son renversement, détenu dans une résidence présidentielle avec son épouse.

Après l’annonce de la levée de l’immunité du président Bazoum, la réaction de ses conseils ne s’est pas faite attendre. « Nous nageons en plein délire. La Cour vient de prendre une décision extrêmement lourde de conséquences tout en violant les droits absolus de la défense : nous n’avons pas été autorisés à rencontrer notre client et la Cour a refusé d’entendre nos arguments », ont confié les avocats dont les propos sont rapportés par le journal « Le Monde ».

Il faut noter que l’audience du vendredi avait été reportée deux fois, les avocats de Bazoum dénoncent des entraves au droit de la défense. Malgré les appels de la Cedeao a accordé au président Bazoum sa liberté, la junte militaire est décidée à aller au bout.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Actualité · Internationale · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru