PARAKOU/RESTITUTION DES ATELIERS ARTELAN DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES : L’Ong “Germes de Pensées” pour booster la créativité des enfants à travers l’art

7 mois ago | Written by
7 900 vues
1 0

L’Organisation Non Gouvernementale (Ong) “Germes de Pensées” fait de la promotion de la culture et de l’art son cheval de bataille. En témoigne la mise en œuvre des ’’Ateliers ArtElan” dans des Écoles Primaires Publiques (Epp) du Bénin. La phase pilote des ateliers de ce projet a pris en compte 10 Epp sur toute l’étendue du territoire national dont 3 dans la ville de Parakou : Epp Banikanni 1, Zongo 1 et Albarika. Les écoliers, le mercredi 4 mai 2022, ont restitué les différentes activités du projet “ArtElan” à savoir le théâtre, le conte et les marionnettes. Ces restitutions se sont déroulées en présence de la Directrice Exécutive (De) de l’Ong Germes de Pensées Mariame Darra, des animateurs ArtElan de Parakou, des enseignants, parents d’élèves et bien d’autres.

Daniel KOUAGOU

C’est un projet qui a pour objectif de faire la promotion de la culture notamment de développer la créativité chez les apprenants à travers les jeux ludiques, le théâtre, le conte et les marionnettes. Il concerne essentiellement les écoliers des classes des Cours Élémentaires première et deuxième année (Ce1 et Ce2) des écoles publiques. Ainsi, à l’Epp Banikanni, les apprenants ont eu à présenter une pièce théâtrale, ceux de Zongo les marionnettes et Albarika le conte. Toutes ces activités ont été développées autour du thème, « santé et bien-être ».

Pour la Directrice Exécutive (De) de Germes de Pensées, les Ateliers ArtElan revêtent une importance capitale pour l’éducation des apprenants. « C’est important pour nous de libérer la pensée, la créativité, le potentiel de l’enfant, l’occuper à des choses utiles et de façon ludique. C’est aussi important pour nous de leur faire découvrir les marionnettes, le conte, le théâtre, depuis la fabrication jusqu’au produit final. Les questionnements qu’ils soulèvent, les réponses qu’ils suscitent, le bonheur qu’ils procurent », a-t-elle fait savoir. À l’en croire, « nous l’avons pensé pour les enfants des classes du Ce1 et du Ce2 (6-8 ans), parce qu’ils sont la cible idéale pour les classes culturelles au primaire ». Par ailleurs, elle a indiqué que cette phase pilote permet d’évaluer sur le terrain l’importance des disciplines choisies, leur pertinence et surtout l’effet sur les enfants. « Cela nous permet de voir comment les enfants réagissent, le rendu, les questions qu’ils se posent », a-t-elle ajouté.

Très heureux de cette initiative salutaire qui leur a permis de révéler leur talent, les écoliers ont exprimé leur gratitude et leur reconnaissance à l’endroit de la De de l’Ong Germes de Pensées et des animateurs des Ateliers ArtElan. « Vous nous avez permis de découvrir le talent caché en chacun de nous […] Je tiens à remercier sincèrement l’Ong Germe de Pensées et sa directrice ici présente pour avoir porté le choix sur notre école dans le cadre de ce projet », a laissé entendre, Sessinou Gbéhadé, porte-parole des écoliers de l’Epp Albarika.

De leur côté, les responsables d’établissements bénéficiaires et les parents d’élèves ont salué cette initiative de grande portée. Ils ont, pour cela, souhaité que de telles activités se pérennisent afin de permettre aux apprenants d’ouvrir leurs regards au monde de même que la pensée créative.

Il faut rappeler que la phase pilote des ateliers ArtElan prend en compte 10 Écoles Primaires Publiques (Epp) dans trois départements du Bénin à savoir : le Littoral, l’Atlantique et le Borgou.

 

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *