SECTEUR DE L’EAU, DE L’HYGIENE ET DE L’ASSAINISSEMENT A BOUKOMBE : Le maire Kouagou fait des efforts remarquables

7 mois ago | Written by
2 581 vues
0 0

Le maire Aldo Calixte N’dah Kouagou a été porté à la tête du conseil communal de Boukombé à l’issue des élections communales et municipales du 17 mai 2020. Depuis sa prise de fonction, l’autorité communale ne cesse de mener des actions dans plusieurs secteurs d’activités visant à développer la cité des Tata. Ainsi, dans le secteur de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, le conseil communal dirigé par l’édile Aldo Calixte N’dah Kouagou, a fourni des efforts remarquables.

En effet, au détour d’une reddition de compte à travers une émission interactive sur la Radio locale Dinanba Fm, le maire Aldo N’dah Kouagou et ses deux adjoints, ont passé au peigne fin toutes les réalisations faites dans ces trois secteurs. Du point fait par le conseil exécutif, il ressort que les secteurs de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement ont bénéficié des actions du conseil communal dirigé par le jeune et dynamique maire Aldo Calixte N’dah Kouagou.

Selon le tableau présenté par le maire Aldo Kouagou et sa délégation sur les ondes de la radio Dinanba, la commune de Boukombé compte 287 ouvrages simples, 7 Adduction d’Eau Villageoise (Aev) et 2 Points d’Eau (Pea) à la date du 30 septembre 2021. Ces infrastructures sont gérées conformément aux stratégies nationales. A ces ouvrages recensés et qui sont sous le contrôle de la mairie, s’ajoutent ceux du partenaire ‘’Global Aid Network’’ qui est une Organisation Non Gouvernementale (Ong) internationale en partenariat avec les églises évangéliques. Les ouvrages de cette Ong sont au nombre de 36 forages entièrement équipés de 2014 et 2019. Pour ce même programme, et surtout avec la doléance émise par les autorités, il est en cours de réalisation, 28 nouveaux forages repartis dans les sept arrondissements de Boukombé. Ainsi, chaque arrondissement a bénéficié de quatre nouveaux forages.

Par ailleurs, pour résoudre le problème de gestion des Pea d’une façon générale et de recouvrement des redevances en particulier qui servent à entretenir les points d’eau existants et réaliser de nouveaux points d’eau, le gouvernement a mis en place en 2017, une Agence Nationale pour l’Approvisionnement en Eau potable en milieu Rural (Anaepr). Elle a pour mission, la réalisation et la gestion de toute infrastructure d’approvisionnement d’eau potable en milieu rural.

Des efforts perceptibles et salutaires de l’édile de Boukombé et de son conseil communal qui témoignent de leur volonté affichée d’œuvrer pour le bien-être de leurs administrés.

Daniel KOUAGOU

 

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.