CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE DE LA FONDATION BATONGA À BOUKOMBÉ : Angélique Kidjo préoccupée par le bien-être de la jeune fille et femme

1 an ago | Written by
6 924 vues
0 0

Le mercredi 14 décembre 2022, la journée de la Fondation Batonga a été célébrée dans la commune de Boukombé, département de l’Atacora plus précisément à Korontière. Cette Fondation œuvre pour l’épanouissement et la défense des droits des jeunes filles et femmes au Bénin. Les manifestations officielles se sont déroulées en présence de la fondatrice de la Fondation Batonga Angélique Kidjo, de la Directrice Pays Bénin de la Fondation Ella Wama, de la Cheffe Antenne (Ca) de la Fondation Nadège N’Tia, de la représentante de l’Unicef au Bénin Djanabou Mahondé, du maire de Boukombé Aldo N’dah Kouagou, des jeunes filles et femmes Batonga ainsi que bien d’autres personnes. 

Wilfried AGNINNIN

Cette journée est organisée en collaboration avec l’Unicef Bénin et a permis de présenter les activités de la Fondation qui entend transformer le potentiel des adolescentes et jeunes femmes en pouvoir.

Dans son discours, le maire de Boukombé Aldo N’dah Kouagou a remercié la Fondation Batonga pour ses actions qui impactent déjà ses populations. Selon le maire, la Fondation Batonga contribue ainsi à la mise en œuvre du programme d’actions de la mairie en matière de protection et du bien-être social de la gent féminine à Boukombé. Il a exprimé sa disponibilité et celle du conseil communal à accompagner les actions de la Fondation.

De son côté, la représentante de l’Unicef au Bénin Djanabou Mahondé, a fait savoir que son institution a mis au centre de ses priorités la question des droits des jeunes filles et enfants. « Tout simplement parce que nous savons que si un pays veut se développer, il doit mettre un accent particulier sur les jeunes filles et les enfants », a-t-elle reconnu. Elle a pris l’engagement de se joindre à la cause de la Fondation Batonga pour la défense des droits des jeunes filles et femmes ainsi que des enfants.

Dans son discours, la Directrice Pays Bénin de la Fondation Batonga Ella Wama, a rappelé que cette Fondation est présente au Bénin depuis 2006 et dans le département de l’Atacora depuis juillet 2021. « Nous avons choisi de donner aux jeunes filles et aux jeunes femmes les compétences et les connaissances dont elles ont besoin pour être les agents de changement de leur propre vie et la vie de leur communauté. (…). Lorsqu’on investit sur les filles et les femmes avec les hommes comme alliés nous sommes sûres de réduire considérablement la pauvreté au Bénin », a-t-elle fait remarquer. Selon elle, ce sont 160 clubs de jeunes adolescentes animés par des mentors de la Fondation Batonga, plus de 4 000 jeunes filles et plus de 4 000 jeunes femmes regroupées au sein des cercles qui sont accompagnées pour leur autonomisation.

Pour la fondatrice de la Fondation Batonga Angélique Kidjo, la question du bien-être et de l’épanouissement des adolescentes, jeunes filles et femmes interpelle chaque acteur de la société. Grâce à sa Fondation, elle joue déjà sa partition en facilitant la promotion des droits de ces dernières. « Je serai toujours à vos côtés pour vous aider filles et garçons. Parce que si ce pays, ce Bénin que j’aime et que vous aimez tant doit avoir de futur, il est indispensable, je dis bien indispensable et vital que les femmes et les jeunes filles de ce pays puisent être protégées contre toutes les violences pour que les maisons, les familles que nous créons, se créent dans la paix et la prospérité », a-t-elle fait savoir.

Il faut souligner que plusieurs tableaux artistiques ont meublé cette journée.

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru