DÉCOUVERTE/BÉNIN DAABAARU TOUR 4 : Cobly, une commune qui manque de tout . Le maire Séraphin Nambima expose un long chapelet de besoins

1 mois ago | Written by
1 213 vues
0 0

La commune de Cobly a accueilli la 4ème édition de Bénin Daabaaru Tour. Au cours de cette édition, le maire de Cobly Séraphin Nambima a exprimé au micro de Barnabas Orou Kouman les besoins les plus urgents de sa commune. Il a souligné le manque d’eau potable, la faible couverture en électricité et en réseaux Gsm de la commune. Il a, en outre, abordé les questions de sécurité, de développement de la commune de Cobly sans oublier l’extrémisme violent et la cohésion sociale. Au vu de ces problèmes, l’on a l’impression que cette commune de l’Atacora manque finalement de tout.
Issihako ZIMÉ LAFIA (Stg)

Journaliste: Monsieur le Maire, veuillez nous présenter la commune de Cobly
La commune de Cobly est située au nord-ouest dans le département de l’Atacora (Bénin), et elle a une population de 67 603 habitants. Elle s’étend sur une superficie de 825 kilomètres carrés, avec 36 villages administratifs et 4 arrondissements. Elle est située à proximité de la frontière avec le Togo et non loin du Burkina Faso.

Quelles sont les différentes activités et quels sont les atouts de votre commune ?

La population de Cobly est à 90% agricole. Ici, la majorité cultive le maïs, le coton, le soja, le riz, le niébé, le voandzou, ainsi que des tubercules comme l’igname, les patates douces et l’arachide. Il y a aussi des produits maraîchers comme l’oignon, les produits laitiers, les légumes et bien d’autres.

Je sais que l’Atacora a beaucoup de potentialités touristiques. Qu’en est-il de Cobly ? Quels sont les attraits touristiques de votre commune ?

Il y a assez d’attraits touristiques à Cobly, notamment son relief montagneux. Nous avons beaucoup de sites, bien que non aménagés faute de moyens. Notre Pdc 4 a été validé récemment, et nous avons l’intention de développer ces sites touristiques pour le bien-être de la population.

Merci Monsieur le Maire. Bénin Daabaaru Tour est une initiative du groupe de presse Daabaaru, nous avons l’habitude de parcourir le Bénin. Cette année, la thématique qui nous intéresse est l’extrémisme violent et la cohésion sociale. Pourriez-vous nous dire si Cobly est confrontée à ce problème ?

Je vous remercie pour avoir abordé cette thématique, très importante. Dans l’Atacora, notamment dans la zone Pendjari et la commune de Matéri, nous observons une montée de l’extrémisme violent. Nous prenons des mesures pour assurer la sécurité et promouvoir la cohésion sociale.

Pour lutter contre ce phénomène, quelles actions menez-vous en tant que Maire, et quel soutien apporte le gouvernement ?

Par rapport à l’extrémisme violent, nous avons été bien formés par nos partenaires et même les services déconcentrés de l’État. En tant que maire, nous prenons des décisions dans ce sens, et le conseil communal en premier lieu, avec les chefs de villages et les Chefs d’arrondissements pour sensibiliser la population chaque jour. Nous avons bénéficié ici-même de deux semaines de formation pour le renforcement de capacités par rapport à la coproduction de la sécurité. Chaque Chef de Quartier (Cq) est bien informé, et s’il constate l’arrivée d’un suspect étranger, il doit le signaler. Des registres sont mis à leur disposition pour enregistrer toute personne étrangère. Nous faisons également beaucoup de sensibilisation à l’endroit de la population pour qu’elle ne collabore pas avec des étrangers suspects.

Nous allons parler maintenant du développement de la commune de Cobly. Quels sont les besoins prioritaires de vos habitants en termes de développement ?

Nous sommes venus pour ça, nous avons demandé un mandat et la population nous l’a confié. Elle attend beaucoup de nous. Dans la commune de Cobly, les besoins les plus urgents sont l’eau potable, l’électrification des quartiers et l’extension des réseaux Gsm. Nous attendons également des investissements dans l’agriculture pour soutenir nos populations rurales. Enfin, la jeunesse attend avec impatience la construction d’un stade omnisport.

Quel message souhaitez-vous adresser au gouvernement, à la population et au conseil communal ?

Je vous remercie, monsieur le journaliste, ainsi que toute l’équipe qui est venue nous interviewer sur les questions de sécurité et de développement de notre commune. Je voudrais dire merci pour tout ce que vous faites pour le Bénin. En ce qui concerne la sécurité, le gouvernement a beaucoup fait, et nous en sommes fiers. Nous plaidons pour qu’il puisse nous aider encore plus. Nous demandons également à la population d’aider les forces de sécurité en place dans la commune pour assurer sa propre sécurité. Quant au développement, je voudrais insister sur quatre choses prioritaires : le bitumage de la route Tanguiéta-Cobly-frontière-Datori-Togo, l’eau potable, l’électrification des quartiers et l’extension des réseaux Gsm. Nous attendons également avec impatience la construction du stade omnisport pour la jeunesse. J’invite donc le gouvernement à nous aider dans ces domaines, et la population à être très active et à nous aider dans le développement de notre commune. Je vous remercie.

Article Categories:
A la une · Actualité · Au cœur des communes · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru