INDICE DE BONNE GOUVERNANCE LOCALE 2022 AU BÉNIN : La commune de Ouassa-Péhunco classée première . La bonne gestion du maire Koto Orou Maré et du S.e Bani Matchoudo Tchoumon saluée et reconnue

6 mois ago | Written by
9 089 vues
0 0

La commune de Ouassa-Péhunco dans l’Atacora est classée en tête de liste en termes de l’Indice de Bonne Gouvernance Locale (Igl) éditon 2022 au Bénin. Sur les 77 communes, elle est classée première pour la qualité et les performances dans la délivrance et l’accès aux services publics aux populations. À travers ce classement, c’est la qualité de la gouvernance locale du conseil communal du maire Koto Orou Maré, du Secrétaire Exécutif (S.e) de la mairie Bani Matchoudo Tchoumon et du personnel administratif de la mairie qui est reconnue. L’information a été portée aux cadres de la mairie au détour d’une séance à la préfecture de Natitingou.

Wilfried AGNINNIN

Malgré son enclavement, la commune de Ouassa-Péhunco est arrivée à se hisser au premier rang dans le classement de l’Indice de bonne Gouvernance Locale (Igl) édition 2022. C’est le fruit d’une administration organisée et dynamique au service des populations à la base sous le leadership du S.e Bani Matchoudo Tchoumon.

Interrogé sur cette prouesse le 7 octobre 2023, le maire de Ouassa-Péhunco a exprimé toute sa reconnaissance à l’endroit des acteurs de développement de sa commune pour leurs contributions. «Cette évaluation a permis de révéler les potentialités de la commune de Ouassa-Péhunco en termes de gouvernance locale. Plusieurs paramètres ont été pris en compte. Comment la commune est gérée, comment la commune est gouvernée en termes de management ? L’accès des populations au service de base, le délai dans le traitement des courriers et bien d’autres. C’est tout ceci qui a valu ce rang à la commune», a-t-il fait savoir. A en croire le maire Koto Orou Maré, «Ce n’est pas mon résultat, c’est le résultat de tous les acteurs de développement de la commune de Péhunco». Le Secrétaire Exécutif (S.e) de la mairie Bani Matchoudo Tchoumon, a invité les conseillers communaux et locaux, les populations et personnel administratif à regarder dans la même direction en travaillant main dans la main pour le développement de la cité des pierres noires.

Ce qu’il faut savoir de l’Igl

L’Indice de bonne Gouvernance Locale (Igl) est une donnée indicative synthétique qui exprime de façon assez objective l’état de la gouvernance locale à partir de trois dimensions fonctionnelles de la décentralisation à savoir : Les fonctions politiques pour transformer l’habitant en citoyen et renforcer le sentiment d’appartenance à une communauté nationale et de fierté locale ; les fonctions d’administration du territoire pour améliorer la qualité de la gouvernance locale dans tous les domaines de compétences communales (propres, partagées, déléguées) et les fonctions de développement territorial pour sortir les communautés de la pauvreté. Selon le gouvernement, «c’est un instrument qui mesure la qualité et les performances des communes dans la délivrance et l’accès aux services publics aux populations. La qualité de la gouvernance locale est mesurée sur une échelle allant de 0 à 1. Le niveau 0 indique une gouvernance très médiocre et le niveau 1, un très bon niveau de gouvernance». Cet indice vise essentiellement à servir comme instrument de mesure de la gouvernance locale, susciter l’émulation entre les collectivités locales, informer et alerter les différents acteurs sur l’état de la gouvernance locale, servir comme base pour réaliser des auto-évaluations au sein des communes et servir comme outil de discussion/négociation auprès des Ptf ou de l’Etat.

 

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru