LEGISLATIVES DU 28 AVRIL PROCHAIN : Le boulevard du Br et de l’Up s’élargit au quotidien

5 ans ago | Written by
12 304 vues
0 0

LEGISLATIVES DU 28 AVRIL PROCHAIN

Le boulevard du Br et de l’Up s’élargit au quotidien

La Commission Electorale Nationale Autonome (Cena) vient à travers sa dernière sortie médiatique, confirmer la légalité des partis Bloc Républicain et Union Progressiste suite à la décision de la Cour Constitutionnelle. Cette situation réconforte une fois de plus les deux partis politiques pour le moment aptes aux prochaines élections législatives. Au même moment, les partis laissés en rade jusque là, sont loin de trouver la clé de sortie d’impasse.

Edouard ADODE

Le 28 avril prochain, les législatives auront bel et bien lieu au Bénin. C’est du moins, ce qu’on peut retenir de la dernière sortie du président de la Cena, Emmanuel Tiando. Cette assurance du président de la Cena est un point fort qui vient réconforter les deux partis de la mouvance, seuls aptes pour la course. Le Bloc Républicain (Br) et l’Union Progressiste (Up) ont désormais le vent en pourpre pour le 28 avril prochain. La cour constitutionnelle a d’ailleurs certifié leur conformité à la loi. Ainsi, il n’y a plus de doute à se faire face aux menaces stériles d’Adrien Houngbédji qui préconisait le rejet des deux listes tout comme celles des autres partis.

Le confort du Br et de l’Up devient plus grand au vue du dilatoire qui caractérise les négociations en cours au sein de la classe politique pour une sortie de l’impasse. Considérant les propositions faites par les autres partis pour une éventuelle sortie de l’impasse, on s’achemine progressivement vers un dialogue de sourds qui ne tournera qu’à l’avantage du Br et de l’Up, car la date du 28 avril qui vient d’être confirmée s’approche à grand pas. C’est d’ailleurs ce qui justifie la sortie des barrons de l’Up le jeudi 14 février dernier, qui se disent prêts à aller aux élections avec ou sans les partis de l’opposition.

Face à cette situation qui n’honore aucunement la démocratie béninoise, la classe politique doit aller plus vite avec des propositions réalistes pour corriger le tir au lieu de se plaire à faire des propositions fallacieuses et démagogiques.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru